Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLe PIB du premier trimestre 2021 évoluerait de -4% par rapport à l’avant-crise en France selon l’Insee

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

12/03/2021

Le PIB du premier trimestre 2021 évoluerait de -4% par rapport à l’avant-crise en France selon l’Insee

Sur l’année 2020, le produit intérieur brut (PIB) s’est contracté de -8,2% en France, selon une nouvelle note de conjoncture de l’Insee. Moins qu’en Espagne (-11%), au Royaume-Uni (-9,9%) ou en Italie (-8,9%) mais plus qu’en Allemagne (-5,3%) et qu’aux États-Unis (-3,5%).
Au premier trimestre 2021, le PIB se situerait à environ -4 % sous son niveau d’avant-crise (soit une croissance trimestrielle de l’ordre de +1%). Ce niveau d’activité serait globalement proche de celui enregistré au troisième trimestre 2020, alors que les conditions sanitaires se sont dégradées depuis cet été.
Pour les prochains mois, l’Insee reste prudent et propose des prévisions sous réserve de l’évolution des conditions sanitaires. L’institut considère à titre illustratif un scénario où l’industrie poursuivrait très progressivement sa reprise et où, en moyenne sur le deuxième trimestre 2021, l’activité des transports et des services aux ménages retrouverait globalement son niveau d’octobre dernier, tandis que l’hébergement-restauration comblerait la moitié de l’écart le séparant de son activité d’octobre. Dans ce cadre-là, le PIB français progresserait alors de nouveau d’environ 1% en variation trimestrielle, pour s’établir en juin à -3% en écart à l’avant-crise. L’acquis de croissance pour 2021 à l’issue du premier semestre serait alors de 5 1⁄2%.
Partager