Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLe mobile va devenir incontournable et la tablette s'affirmera, selon le Baromètre UDA/OpinionWay 2011 de l'e-marketing

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

1/04/2011

Le mobile va devenir incontournable et la tablette s'affirmera, selon le Baromètre UDA/OpinionWay 2011 de l'e-marketing

Selon la quatrième édition du baromètre UDA/OpinionWay de l'e-marketing, les annonceurs confortent leurs stratégies habituelles de communication en marketing direct et continuent à faire le choix de la complémentarité des canaux on, off et mobile. Ils privilégient largement l’e-mailing et l’e-newsletter (pour 88% et 74% des annonceurs online), ainsi que le SMS (pour 81% des annonceurs sur mobile) pour converser avec leurs cibles. Les actions online de type participatif progressent d'une année sur l'autre, elles concernent 74% des annonceurs online, avec en tête l'animation de communauté sur un réseau social, utilisée par 58% des annonceurs concernés par ce type d'actions (vs 51% en 2010). L'animation d'un site web communautaire ou d'une plateforme d'échange consommateurs gagne également 7 points en un an et concerne 32% des annonceurs menant des actions online participatives.
Quand les annonceurs se projettent dans l’avenir, ils envisagent de profondes mutations : 58% pensent qu'ils auront recours au mobile alors que 16% l'utilisaient en 2010 et 26% en 2011. 37% des annonceurs envisagent d'utiliser les trois canaux (on, off et mobile) alors que 19% le font actuellement. Parmi les actions menées sur le mobile, l'utilisation des applications continuera à progresser: elle est passée de 37% en 2010 à 45% des annonceurs sur mobile en 2011, et 69% l'envisagent pour l'avenir. Elle devancera ainsi les SMS, dont l'utilisation (81%) pourrait chuter à 65%. Le niveau d'intention de disposer d'un site mobile est également élevé (54%). Enfin, la marge de progression est considérable pour les actions sur tablettes : seulement 6% des annonceurs les utilisent mais déjà 45% les envisagent à l'avenir. Cette étude a été réalisée auprès de 342 annonceurs issus d'un fichier d'utilisateurs du marketing direct UDA/Reed Expositions, qui ont répondu à une enquête en ligne entre le 7 février et le 11 mars 2011.

Partager