Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLe marché publicitaire français pourrait perdre plus d’1,6Md€ en 2020 avec l’essentiel de l’impact sur les médias traditionnels d’après Magna

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

16/06/2020

Le marché publicitaire français pourrait perdre plus d’1,6Md€ en 2020 avec l’essentiel de l’impact sur les médias traditionnels d’après Magna

Les dernières prévisions du marché publicitaire de Magna (IPG Mediabrands) font état d’une baisse de -13,1% pour le marché publicitaire en France en 2020 par rapport à 2019, soit 1,66Md€ perdu. 90% de la perte, soit 1,5Md€, émanerait des médias traditionnels d’après l’agence.
La prévision indique qu’en 2021, la progression pourrait être de +7,8%. Entre 2019 et 2021, l’évolution restera négative de -6,4%. Au total, environ la moitié de la perte (807M) de 2020 sera récupérée en 2021 avec des évolutions contrastées en fonction des médias : les médias traditionnels resteront déficitaires et n’auront récupéré que 344M€, soit 23% des pertes de 2020 tandis que les médias digitaux auront engrangés un bénéfice de +346M€ par rapport à 2019, contre -167M€ perdus en 2020 vs 2019.
Parmi les plus forts ralentissements prévus par Magna en 2020 sur les principaux marchés figurent le Japon et l'Espagne (-14% chacun), la France (-13%) et l'Italie (-15%). L'Inde (+2%), la Chine (-6%) et le marché américain (-4%) seront relativement épargnés.
 
Partager