Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLe marché de la musique a enregistré une baisse de 6% en valeur en France en 2010, selon le SNEP

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

25/01/2011

Le marché de la musique a enregistré une baisse de 6% en valeur en France en 2010, selon le SNEP

Le SNEP (Syndicat National de l’Edition Phonographique) a annoncé dans son bilan 2010 que le marché de la musique a totalisé 554,4 Millions d’euros soit une baisse de 5,9% vs 2009, en précisant que les résultats de 2009 avaient été dynamisés par les fortes ventes de Michaël Jackson, disparu en juin 2009. Il s’agit néanmoins de la huitième année consécutive de baisse, et ce, malgré l'essor des ventes numériques (+14,1% avec 88,1 Millions d’euros) et l'adoption de la loi HADOPI de lutte contre le téléchargement illégal.
«Les ventes physiques ont été très fortement touchées au quatrième trimestre par les grèves et les intempéries», a noté le SNEP. En 2010, le marché physique (ventes de CD et DVD) a en effet poursuivi son repli, avec une baisse de 8,9%. Il a représenté 466,3 Millions d'euros.
L'année a été marquée par l'explosion (+60,5%) des abonnements à un service de musique en ligne. Le marché des albums, malgré la forte progression des ventes numériques en 2010 (+34,6%), reste axé sur les supports physiques qui représentent 92% des ventes de ce segment : 4 Millions d’albums vendus en téléchargement vs 47 Millions vendus dans les magasins. En revanche, le marché des sonneries téléphoniques est en fin de cycle. Il a reculé de 21,3% sur l'année, à 5,26 Millions d'euros.

Partager