Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLe marché des tablettes restera dominé par l’iPad qui passera de 83% de part de marché en 2010 à 46% en 2015 selon Gartner

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

22/09/2011

Le marché des tablettes restera dominé par l’iPad qui passera de 83% de part de marché en 2010 à 46% en 2015 selon Gartner

L’institut de recherche Gartner a analysé l’évolution du marché de la tablette tactile et soumis ses prévisions. Les ventes mondiales de tablettes s’élèvent à un total de 63,6 millions d’unités, avec une augmentation, en 2010, de 261,4% soit +17,6 millions de tablettes vendues, selon Gartner. Les ventes de tablettes tactiles vont continuer de croître fortement jusqu’en 2015 où elles devraient atteindre 326,3 millions d’unités.
Selon les estimations de Gartner, l’iPad d’Apple devrait compter, à elle seule, pour 73,4% des ventes mondiales de tablettes tactiles en 2011, en baisse par rapport à 2010 (83%). Tandis que les tablettes Android sont en passe d’écouler 11 millions d’unités en 2011, ce qui représente 17,3% des ventes de tablettes tactiles, en légère hausse par rapport à 2010 (14,3%). «Nous nous attendons à ce qu’Apple maintienne son avance avec un contrôle de plus de 50% du marché jusqu’en 2014. Jusqu’à présent l’attraction pour les tablettes Android a été freinée par des prix élevés, la faiblesse de l’interface utilisateur et des applications limitées » explique Carolina Milanesi, Vice-Présidente en charge de la recherche chez Gartner.
Hormis Apple et Android, Gartner ne s’attend pas à ce qu’une autre plateforme dépasse les 5% de part de marché en 2011.

NL352-tab-gartner

Gartner prévoit une mise sur le marché de nouvelles tablettes difficile en 2012 et au-delà pour les nouveaux fabricants, du fait de la bonne implantation d’Apple et d’Android. Le buzz actuel autour de Windows 8 pourrait être de courte durée au vu de l’arrivée tardive de Microsoft sur le marché. L’institut estime que la plateforme de Microsoft pourra trouver son plus large public dans le segment des entreprises, où les départements informatiques pourront bénéficier d’une meilleure intégration avec les logiciels Microsoft existants.

Partager