Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLe groupe TF1 cède les médias et la régie d’Unify à Reworld

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

29/06/2022

Le groupe TF1 cède les médias et la régie d’Unify à Reworld

Après l’adtech Gamned! la semaine dernière (voir archive), TF1 poursuit son désengagement dans son activité numérique alors que le groupe souhaite fusionner avec M6.
Il a annoncé hier soir avoir signé un «accord» avec Reworld Media pour lui céder l’activité publishers d’Unify (Marmiton, Doctissimo, auféminin...). Le pôle cédé comprend également un studio de création et de production, une régie publicitaire et une activité d'influence, Studio Fy, composé de 150 influenceurs, dont une trentaine en exclusivité. Le chiffre d'affaires de la filiale est estimé à 60 millions d'euros.
 
«La réalisation définitive de l'opération reste soumise aux conditions suspensives habituelles en la matière, en particulier l'autorisation de l'Autorité de la concurrence», ont indiqué les deux parties dans un communiqué.
 
Reworld Media s'est engagé «à reprendre l'ensemble des collaborateurs du pôle», qui compte environ 300 personnes, dont une cinquantaine détenteurs d'une carte de presse.
 
«Si l’opération se réalise, Reworld Media, par sa vision du marché et son savoir-faire, constituera le meilleur partenaire pour accompagner ce pôle et ses talents, et leur permettre de poursuivre une croissance durable», a déclaré Gilles Pélisson, PDG du Groupe TF1, cité dans le communiqué.
 
L'accord porte sur douze «marques digitales», a précisé Reworld, alors qu'Unify est notamment constitué de plusieurs sites internet très populaires comme Marmiton, aufeminin, Doctissimo et Les Numériques, réunissant 25 millions de visiteurs uniques chaque mois et plus de 200 millions de pages vues par an, selon TF1.
 
«L'opération porterait l'audience de Reworld Media à plus de 36 millions de visiteurs uniques mensuels selon Médiamétrie», a indiqué l'entreprise, propriétaire d'une dizaines de médias comme Maison&Travaux, Grazia, Marie-France ou Auto Plus.
 
Pour justifier cette cession d'actifs, TF1 insiste sur sa volonté de se recentrer sur son activité d'éditeur de contenus audiovisuels, avec sa filiale dans la production Newen et ses investissements dans le streaming.
Partager