Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLe groupe France-Antilles demande son placement en redressement judiciaire

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

26/06/2019

Le groupe France-Antilles demande son placement en redressement judiciaire

La direction du groupe France-Antilles a demandé l'ouverture d'une procédure de placement en redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Fort-de-France, a-t-on appris lundi auprès de la direction. «Cette procédure judiciaire se justifie suite aux difficultés financières auxquelles doivent faire face les sociétés du groupe», a écrit dans un communiqué Frédéric Verbrugghe, le Directeur général de France-Antilles. 
Il a précisé que cette démarche n'avait «aucune conséquence sur la parution du journal» distribué en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane.
France-Antilles avait été placé en 2017 en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Fort-de-France qui avait désigné comme repreneur AJR Participations.
La nouvelle propriétaire du journal Aude-Jacques Ruettard, patronne de la holding et petite-fille du défunt magnat de la presse Robert Hersant, avait dit au tribunal de commerce miser sur un retour à l'équilibre financier en trois ans. Elle s'était aussi engagée à maintenir l'emploi de tous les salariés «au moins durant deux ans», à l'exception du poste de Directeur général, et à ne procéder à aucun licenciement économique durant la même période.
En mars 2018, elle avait présenté la nouvelle formule du quotidien autour de la proximité et du lien social. Et indiqué que sur les 8 millions d'euros qu'elle s'était engagée à investir dans le groupe, trois iraient à l'imprimerie pour publier le journal intégralement en couleur et le reste au développement du numérique.
(Avec AFP)
 
Partager