Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLe discours général des régies lors de la deuxième journée des Rencontres Médias de l’Union des marques

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

17/09/2020

Le discours général des régies lors de la deuxième journée des Rencontres Médias de l’Union des marques

Mardi 15 septembre, lors des Rencontres Médias de l’Union des marques, 9 régies publicitaires ont présenté leur stratégie 2021 et leurs nouveautés à près de 100 décideurs annonceurs et agences média en visioconférence produite par OFFREMEDIA, partenaire de l’événement. Résumé des grandes lignes et de quelques nouveautés pour Clear Channel France, Radio France Publicité, TikTok, Webedia, Amaury Media, Les Echos Le Parisien Médias, Twitter, TF1 Pub et 366.
 
Clear Channel accompagne les marques dans la reprise économique en contribuant au rayonnement du commerce de proximité et aux initiatives de reprise des annonceurs (local, national, startup) avec des nouvelles offres mixtes OOH/DOOH de relance et leur mesure d’efficacité certifiée par le CESP /Visa de l’UDM. Clear Channel s’engage auprès des annonceurs pour une communication responsable grâce à des propositions en faveur de la transition écologique : contenus sociétaux engagés et responsables dans la rue (Brut Nature, Beaux-Arts, Too Good To Go) ; mesure de la raison d’être des marques auprès des citoyens-consommateurs (drive to purpose) ; offres éco-responsables (offre verte, impact carbone des campagnes et neutralité carbone des offres).
 
La rentrée pour Radio France Publicité est basée sur le thème de la confiance et de l’innovation. Laurence Bloch, directrice de France Inter a expliqué comment les enseignements de la période Covid ont influencé sa grille de rentrée. L’antenne de France Inter a été plébiscitée pour la qualité de son information et par la mise à disposition de contenus éducatifs. La rentrée sera plus intergénérationnelle, numérique et interactive. Coté régie, l’innovation passe par la création de podcasts de marque avec pour exemple, à l’occasion du Pasteurdon en octobre, la production de 5 podcasts pour l’institut Pasteur, une série de vulgarisation des activités des chercheurs et leurs enjeux sanitaires qu’elles recouvrent. Travail réalisé avec l’aide et la caution de Mathieu Vidard pour la production et l’exigence de qualité Radio France, un partenariat avec Acast pour l’hébergement et la médiatisation en complément de la puissance de ses propres canaux. L’année à venir s’inscrira également dans la continuité et la pérennisation de dispositifs média et événementiels qui font bouger les lignes autour des enjeux sociétaux : la pédagogie avec l’école de demain, confiance et médias de demain avec Médias en Seine, l’environnement avec les conférences Inter, l’emploi avec la tournée C’est mon boulot franceinfo ainsi que la création de nouvelles offres comme C’est ma santé avec France info.
 
Webedia aborde la rentrée par le prisme du «Plus forts ensemble» et remodèle ses offres et organisations autour du tryptique média, talents et production. 4 grands axes caractérisent les annonces du groupe : un nouveau stack data (CMP, DMP, renforcement de l’équipe de data scientists) pour de nouvelles capacités de ciblage socio-démographique, sémantique et comportemental sur ses médias digitaux ; la convergence avec deux associations stratégiques, l’une qui allie la technologie de TVTY et les données d’AlloCiné dans la mesure de la performance de spots pour le cinéma en TV et la seconde qui constitue la première offre Social Media + Digital Outdoor dédiée à l’univers de l’alimentaire ; les productions originales sont aussi à l’honneur avec un renouveau du modèle de collaboration avec les top talents représentés par Webedia, autour de formats co-produits avec eux pour une diffusion auprès de leurs communautés ; l’économie positive enfin, qui marque le regroupement de thématiques responsables au sein d’un nouveau pôle (bien-être et prévention positive avec Dr Good !, transition alimentaire avec un nouveau 750g, parentalité décomplexée avec Parents Epuisés) et qui intégrera très bientôt une nouvelle verticale dédié au goût de la connaissance et à l'éducation.
 
Après l’arrêt des compétitions, c’est une séquence inédite, particulièrement riche en événements sportifs qui s’ouvre pour Amaury media. Pour aborder cette période, la régie s’appuie sur un socle d’audience solide et 3 axes de développements principaux : acquisition de nouveaux droits sportifs, innovations technologiques destinées à améliorer l’expérience des utilisateurs, création de nouvelles écritures sur tous les devices. L’offre en télévision s’élargit avec la chaîne TELEFOOT.
Pour accompagner les annonceurs dans leurs communications Amaury Media met en place des solutions spécifiques, autour de la data intelligence et du développement de nouvelles thématiques, telles que Sport & Environnement, Santé & Bien-être ou Nouvelles Mobilités, au sein de sa structure L’ATELIER. Enfin elle renforce son expertise, avec deux études sur le sport et une nouvelle étude sur les hommes «Père ou papa ?».
 
Pour Les Echos Le Parisien Médias, l’enjeu est de construire ensemble des grands programmes au service de vos communications responsables. Si la saison dernière fut celle des prises de conscience, cette saison sera celle des prises de décision et de l’engagement à transformer au service du bien commun. Une transformation mène la régie à enrichir la relation avec ses audiences : des marques expérientielles, des contenus exclusifs, une connaissance client fine via la data, et le développement de l’abonnement.
Les deux marques-phares, Le Parisien et Les Echos, prennent chacune leur part dans cet engagement responsable : la contribution d’une marque grand public et populaire (connecter les citoyens les uns aux autres) et d’un acteur à l’avant-poste des transformations des entreprises, pour réconcilier croissance et bien commun.
La révolution responsable contribue à faire émerger de nouvelles expressions publicitaires, avec les grands programmes de communication, à côté des prises de parole plus traditionnelles : des dispositifs qui permettent aux entreprises de s’associer à des thématiques structurantes autour de l’impact positif en activant media, contenu et évènementiel.
Ces grands programmes sont l’opportunité de valoriser les engagements des entreprises, leur utilité sociétale. Des expressions qui s’inscrivent dans du moyen terme et efficaces lorsque les entreprises, les marques sont légitimes de par les actions déjà déployées.
 
Depuis qu'a éclaté en France la crise du Covid-19, Twitter voit son rôle de plateforme sociale, de conversation et d'engagement des marques considérablement évoluer : l'expression des valeurs, du «purpose» de l'entreprise, l'engagement des collaborateurs et des marques, la participation aux débats de société : d'élément clé d'un dispositif de communication, Twitter devient un levier d'action à part entière. Parmi les enseignements à en tirer, Twitter observe de nombreux exemples en France de marques et dirigeants d'entreprises qui utilisent Twitter pour incarner la reprise, co-construire l'entreprise d'après et marquer leur retour.
Dans les enjeux politiques, sociétaux, data et de brand safety actuels, Twitter agit et met à disposition des marques et de leurs exigences légitimes des outils adaptés et nécessaires, avec des nouvelles fonctionnalités comme celle permettant de cacher les réponses ou encore les fonctionnalités de contrôle des conversations.
Twitter, par l'influence de ses utilisateurs et par sa dimension temps réel, est devenue une plateforme clé de cette accélération du temps des marques. Pour tirer partie de cette accélération, les marques peuvent compter sur des solutions toujours plus innovantes, conciliant à la fois des enjeux de visibilité et de performance.
Enfin, les grands événements «Live» autour du sport, des activités culturelles, de l'entertainment, de la mode... changent dans le contexte sanitaire actuel, Twitter par la conversation permet aux marques de rester connectées à ses audiences. Les études de Twitter indiquent que plus de 2/3 des personnes utilisant Twitter pensent que la plateforme leur permet une connexion en temps réel avec les événements en cours; ce qui constitue une réelle opportunité pour les marques.
 
Pour TF1 Pub, la consommation de contenus est désormais Total Vidéo : tous les contenus, quelle que soit leur origine peuvent être consommés ATAWAD. Dans cet univers, les contenus de la TV se taillent toujours la part du Lion. Les évolutions récentes de la règlementation restent modestes, la France est le pays dans lequel les restrictions publicitaires sont les plus fortes. La filière doit être vigilante et active, lors des travaux actuels visant à traduire les propositions de la convention citoyenne en proposition de loi, qui pourraient mettre à mal l’ensemble de l’écosystème, jusqu’à la création. La publicité contribue significativement aux changements de mentalités, et bien sûr à l’économie et à la croissance du PIB.
TF1 Pub se mobilise pour accompagner ses clients dans la relance et dans la mise en place des standards de demain. Après le lancement de One PTV, première offre programmatique linéaire, l’accès pour les PME à la Box Entreprises, … TF1 Pub souhaite construire avec ses pairs les fondamentaux d’un New Deal dans un monde désormais Total Vidéo. Dans sa feuille de route 2021 : l’accélération de la convergence, le pilotage de la performance, toujours plus d’automatisation et de simplification, et l’innovation pour émerger. Sans oublier l’accompagnement et la mise en lumière des marques engagées, comme l’illustre son récent partenariat avec Goodeed, avec la 1re offre de publicité solidaire sur le replay.
 
Créée en 2015, 366 a développé depuis son positionnement de régie de toutes les solutions de la PQR, du print au digital et du local au national. Cette séquence de 5 années, marquée par de nombreux lancements, notamment sur le digital (SSP, DMP, Hexago…) a été récompensée en septembre 2020 par le prix de «Régie de l’année». Le cycle qui s’ouvre à présent est celui d’une extension qui va définir 366 comme la régie experte de toutes les solutions multi-locales, en intégrant d’autres points de contacts comme les podcasts, la vidéo et tous les points de contact locaux agrégés au niveau national. 366 se définit à présent comme le point d’entrée de toutes les solutions locales, en en simplifiant l’accès au travers d’une structure unique.
 
Prochaine journée : le mardi 29 septembre avec CMI Media, Canal+ Brand Solutions, NRJ Global, Orange Advertising, Unify, MPublicité, Prisma Media Solutions, Verizon Media, ExterionMedia et M6 publicité.
 
L’événement est réalisé également en partenariat avec l’Udecam.
 
 
Partager