Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLe CSA veut baisser et homogénéiser «l’intensité sonore» des chaînes

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

10/10/2011

Le CSA veut baisser et homogénéiser «l’intensité sonore» des chaînes

A la suite de réclamations récurrentes de téléspectateurs et d’associations de consommateurs, le CSA s’est attaché par une délibération du 19 juillet dernier, publiée au J.O. le 11 octobre 2011, à régler la question de la différence de perception du volume sonore entre les programmes, et notamment entre les messages publicitaires et le reste du programme.
Ces dispositions visent une homogénéisation de la sensation et on parle désormais d’ «intensité sonore» et non plus seulement de «volume». Elles touchent à la fois les différences d’intensité perçue entre les messages publicitaires et les programmes, mais aussi les variations entre les différentes chaînes. Il s’agit de supprimer une source d’inconfort pour le téléspectateur : il choisira désormais son volume sonore et ne devra plus le modifier à chaque passage d’une chaîne à l’autre.
Cet étalonnage interne et transversal est le résultat de trois ans de concertations menées par le groupe de travail «Publicité et protection du consommateur», présidé par Christine Kelly. Il s’est appuyé, entre autres, sur la mesure de l’intensité sonore fournie par la recommandation de l’EURT (L’Union Européenne de Radio-télévision). Cette réflexion technique a fait aussi appel aux avis des chaînes de TV, producteurs, annonceurs et spécialistes du son.
Michel Boyon, Président du CSA a rappelé que «le CSA place le téléspectateur au coeur de sa démarche» et s’est félicité qu’à l’occasion de ce travail, «les chaînes de télévision aient pris conscience de leurs responsabilités sociétales».

Partager