Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLe CSA fait planer la menace d’une interdiction de diffusion en access pour TPMP

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

8/08/2019

Le CSA fait planer la menace d’une interdiction de diffusion en access pour TPMP

Dans le cadre d’une réponse à des plaignants concernant l’émission «Touche pas à mon poste» du 11 février 2019 sur C8 au cours de laquelle Jean-Marie Bigard racontait une plaisanterie portant sur le viol d’une patiente par son médecin, le CSA indique avoir «relevé le caractère particulièrement cru et violent de la plaisanterie et a appelé fermement l’attention des responsables de la chaîne sur le risque de banalisation de comportements inacceptables que pourrait véhiculer ce type de séquences.».
Le Conseil a constaté par ailleurs la diffusion à trois reprises dans cette émission, entre 20h40 et 21h15, de séquences inadaptées au jeune public. Il a donc appelé les responsables de la chaîne à la plus grande vigilance quant au contenu de cette émission, diffusée à une heure de grande écoute familiale. «La réitération de tels constats sur de nouvelles émissions pourrait entraîner la classification du programme «Touche pas à mon poste» en catégorie III, soumise aux obligations précitées de la recommandation du 7 juin 2005.».
La catégorie III correspond aux programmes déconseillés aux moins de 12 ans et ne doivent pas être diffusés avant 22 heures. A titre exceptionnel, il peut être admis une diffusion après 20h30 de programmes de cette catégorie, sauf les mardis, vendredis, samedis, veilles de jours fériés et pendant les périodes de vacances scolaires.
Partager