Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLe CSA donne un avis favorable au nouveau départ de France 4 le 21 août articulé autour de Okoo et Culturebox sans publicité

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

22/07/2021

Le CSA donne un avis favorable au nouveau départ de France 4 le 21 août articulé autour de Okoo et Culturebox sans publicité

Le Gouvernement a saisi le Conseil supérieur de l’audiovisuel d’un projet de décret portant modification du cahier des charges de la société nationale de programme France Télévisions afin de maintenir la diffusion de France 4 (France Télévisions), dont l’arrêt était prévu le 20 août prochain.
Le Conseil émet un avis favorable à ce projet de décret qui détaille les axes de la programmation de la chaîne : après l’arrêt de la chaîne temporaire Culturebox à compter du 20 août 2021, la ligne éditoriale de France 4 sera structurée autour de deux programmations identifiées de France Télévisions, «Okoo» et «Culturebox». La première, en journée, sera destinée aux enfants, aux jeunes et à leurs parents, alors que la seconde, en soirée, sera consacrée à la culture, et en particulier à la diffusion de spectacles vivants.
Le Conseil relève que le projet de décret ne fixe pas de borne horaire délimitant la «journée» de la «soirée», ce qui laissera une certaine latitude à France Télévisions pour articuler ces deux programmations.
Le Conseil se félicite des références aux marques de France Télévisions Okoo et Culturebox également présentes en numérique. Ces références illustrent la complémentarité des offres du groupe, quel que soit le mode de diffusion de ces dernières.
Le Conseil prend acte de la nouvelle identité de France 4, définie comme «chaîne de la jeunesse, de la famille, de la culture et notamment du spectacle vivant».
La programmation de «Culturebox» donne également la possibilité donnée à France 4 de diffuser du cinéma consacré uniquement aux films d’art et essai. Le Conseil note que le projet de décret n’ouvre pas la possibilité pour France 4 de diffuser des fictions, alors que les fictions historiques ou celles adaptées d’œuvres littéraires pourraient s’inscrire dans la ligne éditoriale de la chaîne.
Le Conseil rappelle l’article 1er du projet de décret qui indique que «(…) la programmation de France 4 ne comporte aucun message publicitaire». Au regard de l’actuelle rédaction du projet de décret, le parrainage de certaines émissions demeure envisageable.
Enfin, le CSA invite le Gouvernement à veiller à la stabilité de la ligne éditoriale de France 4. Il souligne que le maintien de la diffusion de cette chaîne, dans un format renouvelé et ambitieux, aura un impact sur la trajectoire budgétaire de France Télévisions, qui est d’ores et déjà exigeante.

 

Partager