Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLCI veut enclencher une nouvelle dynamique

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

16/07/2021

LCI veut enclencher une nouvelle dynamique

TF1, confortée par le succès de ses JT et magazines d’information, veut donner «une nouvelle dynamique» à sa chaîne d’info LCI, face à la montée en puissance de CNews, a annoncé à l’AFP le patron de l’information du groupe TF1, Thierry Thuillier
La saison écoulée a été marquée par un événement d’ampleur pour le groupe de télévision privé, avec le passage de témoin au 13H entre Jean-Pierre Pernaut, parti après presque 33 ans à la barre du journal de la mi-journée le plus regardé d’Europe, et Marie-Sophie Lacarrau, transfuge de France 2.
Un «pari tenu» pour Thierry Thuillier, qui note que la journaliste «a parfaitement intégré la rédaction» et, alors qu’elle avait la lourde tâche de «succéder à un tel monument à l’audience au firmament», est parvenue à rassembler 40,9% du public au premier semestre, «la meilleure performance pour le 13H depuis 2014», si l’on exclut 2020 où la crise sanitaire avait fait exploser les compteurs.
En moyenne, elle rassemble 5,4 millions de téléspectateurs, soit presque 2,6 millions d’écart avec France 2, et a même amélioré les scores historiques de Jean-Pierre Pernaut chez les téléspectateurs ciblés par la chaîne, souligne le dirigeant, qui salue une performance remarquable.
Les autres rendez-vous d’info cartonnent aussi, notamment le 20H, qui signe son «meilleur semestre depuis 2013» avec 6,5 millions de téléspectateurs (du lundi au dimanche), et une part d’audience au sommet depuis 2014 à 26,5%, ou le magazine «7 à 8» dont les interviews-événements ont été relancés avec succès cette saison.
Pour LCI, en revanche, le match est plus difficile. La chaîne d’info, avec une part d’audience stabilisée autour de 1,1%, est distancée par BFMTV et désormais CNews. Face au développement de la chaîne d’info du groupe Canal+, «il faut qu’on trouve une nouvelle dynamique, d’où la nécessité de repositionner LCI sur le plan éditorial», annonce Thierry Thuillier.
Outre des changements sur la forme, notamment de décor et de plateau, pour moderniser l’antenne, la grille sera profondément modifiée à la rentrée. Avec par exemple, une nouvelle matinale dirigée par Stefan Etcheverry (ex-BFM) et Hélène Mannarino et une nouvelle tranche 9H30-12H00 coanimée par Thomas Misrachi, recruté à BFMTV.
Ou encore l’arrivée de Ruth Elkrief de 20H à 22H, accompagnée du journaliste Paul Larrouturou, venu de «Quotidien» sur TMC, qui racontera les coulisses de l’actualité et tiendra un journal de campagne, tandis que Darius Rochebin officiera désormais le week-end. L’émission du samedi de Jean-Pierre Pernaut, «Jean-Pierre et vous», sera à l’inverse diffusée en semaine.
Sur le fond, sans chercher à imiter CNews, à la ligne éditoriale «bien spécifique», Thierry Thuillier veut «aligner LCI dans ce que sont les valeurs de TF1»: «La proximité, avec plus de correspondants en régions notamment dans la matinale; l’image, au cœur des journaux de TF1; et une volonté de se démarquer des réseaux sociaux». «Nous sommes là pour créer du lien social, en pouvant débattre sans tabou, mais en se détournant d’une manière assumée du clash et du buzz, voire de l’enfermement qui règnent de plus en plus souvent sur les réseaux sociaux», défend-il. 
Le groupe veut aussi continuer de créer l’événement pendant la campagne présidentielle, en particulier dans le 20H de TF1 et sur LCI, qui a vocation à diffuser les débats des primaires écologistes ou d’autres formations politiques. «On ne sait pas ce qu’il va se passer avec la pandémie, ça aura un impact sur les thèmes, les meetings... Il faut qu’on reste très agiles et capables de s’adapter très vite», assure le dirigeant.
(Avec AFP)
 

 

Partager