Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLaurent Joffrin présente les changements à venir du Nouvel Observateur

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

29/03/2011

Laurent Joffrin présente les changements à venir du Nouvel Observateur

Chers amis,
Le 5 mai 2011, Le Nouvel Observateur change de rythme.
Pour relever les défis de la révolution de l'information, notre journal investit, se réorganise et engage sa transformation.C’est un important investissement, industriel avec l’achat d’une nouvelle rotative, humain avec à mes cotés une équipe renforcée, et enfin éditorial avec une pagination plus importante, de nouvelles rubriques, une nouvelle maquette et un nouveau chemin de fer.
Cette volonté de transformation se manifeste également par un changement d’organisation au sein même du journal : les deux rédactions du Net et de l’hebdo fusionnent, avec la création d’une newsroom commune au coeur de la rédaction pour enrichir le site et changer le contenu de l’hebdo ; ainsi les journalistes travaillent pour une marque, ils produisent à la fois le contenu du web, de l’hebdo, des mobiles et des tablettes.
C’est un changement en profondeur de notre marque, du magazine, premier News français, comme de notre site nouvelObs.com qui réunit chaque mois plus de 4 millions de visiteurs uniques.
L’édition Papier s’enrichit, se modernise, son déroulé se fait plus clair, au coeur de l’actualité.
L’offre éditoriale s’enrichit avec chaque semaine de nouvelles pages et de nouvelles rubriques :
. deux dossiers sont approfondis : un dossier chaud d’actualité et un dossier conçu sur un mode magazine.
. la rubrique Téléphone Rouge se développe avec plusieurs pages d’inédits.
. j’aurai moi-même un rendez-vous hebdomadaire avec nos lecteurs avec un Editorial.
Le magazine se modernise avec une maquette totalement renouvelée : typo, mise en page, iconographie, tout change pour un Obs plus actuel.
Le chemin de fer est beaucoup plus clair : du court au long, de l’actualité vers le traitement magazine.
Enfin, l’hebdomadaire est encore plus chaud puisque la nouvelle rotative diminue significativement les délais de bouclage pour un journal au coeur de l’actualité.
Les éditions numériques évoluent aussi pour être plus complètes, plus participatives, plus fluides et toujours plus mobiles
La fusion des rédactions accroit le nombre de pages et complète l’actualité chaude par l’explication et la polémique. Là encore, je posterai un Edito chaque jour.
Le site est complété par une nouvelle rubrique, « le +Obs » qui réunit experts, blogueurs et internautes.
La maquette est plus fluide, plus aérée et plus visuelle, en phase avec les nouveaux codes de l’édition papier.
Après les applis Iphone, Androïd et Bada, le nouvelObs.com se déploiera sur Blackberry et Windows.
Après l’appli Nouvel Observateur en liseuse enrichi sur Ipad, le développement est programmé sur Androïd fin mai puis sur HP et BlackBerry.
Une formule profondément rénovée pour l'hebdo, un enrichissement radical du site : le Nouvel Observateur ouvre un nouveau chapitre de son histoire, pour mériter mieux encore son titre de leader du marché des news.
Au 5 mai, donc,
Laurent Joffrin

Partager