Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLaurent Bérard-Quélin, réélu président de la Fédération Nationale de la Presse d'information Spécialisée

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

29/06/2020

Laurent Bérard-Quélin, réélu président de la Fédération Nationale de la Presse d'information Spécialisée

À la suite de son assemblée générale, le comité directeur de la Fédération Nationale de la Presse d'Information Spécialisée (FNPS) a réélu Laurent Berard-Quelin, Directeur général de la Société Générale de Presse, société éditrice notamment de La Correspondance de la Presse et du Bulletin Quotidien, président de la Fédération pour un 2ème mandat de trois ans.
Avec 440 entreprises de presse éditant 1 216 publications et 490 sites de presse en ligne, la FNPS rassemble 20% de la presse française.
 
Le Comité directeur, nouvellement élu, a désigné son bureau pour l'année 2020-2021 :
Président : Laurent Berard-Quelin, Société générale de presse (sortant)
Vice-président : Gérard Julien, Groupe France Agricole (sortant)
Vice-président : Jean-Christophe Raveau, PYC Media (sortant)
Secrétaire général : Charles Ruelle, Humensis - PUF (secrétaire général adjoint sortant)
Secrétaire générale adjointe : Emmanuelle Filiberti, Lextenso (trésorière adjointe sortante)
Trésorier : Alain Trebucq, Global Media Santé
Trésorier adjoint : Jérôme Franck, Que Choisir (nouvel élu)
 
 
Pour le nouveau président de la FNPS : «Il est maintenant temps de parler relance. De ce côté-ci de la pandémie, les réponses des pouvoirs publics se font attendre alors que les inquiétudes sont fortes : 94,5% des éditeurs anticipent une baisse de CA en 2020 (inférieure à 20% pour 46% d'entre eux ; comprise entre 20 et 40% pour 40% d'entre eux). Encore une fois, nous agissons pour que les mesures prises ne soient pas réservées à la presse d'information politique et générale mais bien accessibles à tous les éditeurs et notamment ceux de la presse de la connaissance, du savoir et de l'emploi. 
Les principales demandes de la FNPS portent sur un gel des tarifs postaux en 2021 et 2022 ; l'instauration d'un crédit d'impôt création de contenus (à l'instar des mesures prises en faveur de l'audiovisuel) assis sur les rémunérations des journalistes et auteurs, et d'achats de contenus auprès des agences ; le renforcement de l'attractivité du Fonds stratégique pour le développement de la presse ou encore l'intensification de l'aide aux petits éditeurs victimes de la prochaine liquidation de Presstalis.
Il s'agit aussi pour la FNPS, d'aider les éditeurs à percevoir, dans le chaos créé par la crise du Covid, les perspectives qui s'offrent à eux pour tirer profit de cette épreuve et accélérer le renouvellement des offres.».
 
Partager