Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoL’ARPP déploie un outil à base d’intelligence artificielle pour détecter le contenu non réglementaire d'annonces display

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

15/06/2020

L’ARPP déploie un outil à base d’intelligence artificielle pour détecter le contenu non réglementaire d'annonces display

L’ARPP lance Invenio (du latin «je trouve»), une intelligence artificielle capable de détecter des suspicions de manquements à des règles applicables à la publicité digitale. Le prototype se concentre pour le moment sur la détection des allégations thérapeutiques trompeuses et la publicité des produits financiers interdits, au format display. Il pourra être étendu à d’autres formats et d’autres manquements.
Il s’agit du second prototype de l’ARPP basé sur l’IA, après l’analyse de la représentation des genres et de l’âge dans la publicité audiovisuelle. Il a été élaboré à l’issue d’ateliers menés avec la profession publicitaire et animés à l’école des Mines (Atelier n°1 avec l’industrie publicitaire audiovisuelle et Atelier n°2 l’industrie publicitaire digitale).
Pour l’aider à automatiser la détection des manquements dans la publicité digitale grâce à l’intelligence artificielle, l’ARPP a choisi Sicara, société française spécialisée dans la reconnaissance d'images, à l’issue de la publication d’un appel à déclaration d’intérêt.
L’ARPP gagne ainsi un peu plus d’un tiers du temps. Autrefois, il convenait de se rendre sur un site et identifier d’éventuels manquements à des réglementations et règles éthiques. Aujourd’hui les suspicions de manquements remontent automatiquement dans un tableau de bord permettant de faire l’économie des tâches à moindre valeur ajoutée. Les juristes-conseils de l’ARPP peuvent ainsi valider ou invalider le manquement, contribuant ainsi à l’annotation des données et à l’amélioration des taux de précisions des modèles algorithmiques mis en œuvre.
L’outil se base sur une liste paramétrable d’URL (adresses universelles) de sites internet, afin de collecter la publicité présente sur les pages web de ces sites ou d’alerter de la diffusion de campagnes pointant vers les noms de domaine spécifiés. Les algorithmes de détection basés sur de l’image et du texte, selon des modèles pré-entraînés, analysent les contenus et remontent les suspicions de manquements.
Ces informations sont alors validées ou invalidées, puis qualifiées par les juristes et experts de l’ARPP, ce qui permet aux acteurs concernés (les éditeurs, leurs régies et SSP…) d’être alertés des éventuels manquements présents dans des campagnes programmatiques et d’agir en conséquence.
Aujourd’hui en cours d’utilisation, le dispositif a montré sa pertinence et sa performance, avec des taux de précision de 98% sur le texte et de 95% sur les images.
 
Partager