Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLa télévision gratuite a-t-elle encore sa place face au pouvoir de la SVOD ? par Claudia Correia Martins pour Mc2i

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

21/12/2021

La télévision gratuite a-t-elle encore sa place face au pouvoir de la SVOD ? par Claudia Correia Martins pour Mc2i

L’augmentation de 30% à 40% du digital et le pouvoir de la SVOD bouleversent complètement la télévision gratuite et poussent les acteurs à s'adapter à ce nouveau contexte. Qu’en est-il aujourd’hui du combat de la télévision linéaire contre la SVOD ?

Des plateformes de vidéo à la demande bien ancrées dans le marché et des SVODistes au rendez-vous

L’enchaînement des couvre-feux et les confinements ont obligé la population française à trouver d’autres occupations en restant à la maison, seule, en famille ou entre amis. Une période pas toujours évidente pour certains mais une réelle opportunité pour les acteurs de la SVOD, notamment avec la fermeture des cinémas pendant plusieurs mois.
 
Les chiffres parlent d’eux-mêmes pour Netflix, Prime Vidéo et Disney+, les plateformes de SVOD les plus consultées en France. Netflix maintient sa première position avec 214 millions d’utilisateurs en octobre 2021 contre environ 180 millions au premier trimestre 2020; Prime Vidéo comptabilise 175 millions d’abonnés en avril 2021 contre 150 millions au premier trimestre 2020, et enfin, Disney+ compte plus de 118 millions clients en octobre 2021 contre environ 30 millions au premier trimestre 2021. Ces trois acteurs ont connu une croissance continue depuis leur création et un gros boom de leur nombre d’abonnés.
 
Chacun d’entre eux a eu son rôle à jouer pendant la pandémie en proposant :
- des contenus originaux français : Netflix est l’une des plateformes proposant l’offre la plus importante de contenus français  
- des programmes Disney en exclusivité sur la plateforme Disney+
- une fidélisation de la clientèle : Prime Vidéo offre à tous les abonnés Amazon l’accès à sa plateforme de streaming.
 
Il y a bien un avant et un après COVID pour le monde de la vidéo à la demande. 
 
La fin de la success story des plateformes de SVOD ?
 
Netflix, Disney+, Prime Video, Apple +, OCS, My Canal, Filmo TV, ou encore Salto… il y en a pour tous les goûts.
 
Le marché propose aujourd’hui une offre très complète de plateformes de vidéo à la demande pour satisfaire les besoins des téléspectateurs. De nombreuses plateformes, de nombreuses offres, de multiples abonnements : cette multitude d’acteurs crée un phénomène de lassitude chez les français. Quelle plateforme ce soir ? Que regarde-t-on ? Quelle offre correspond le plus à mes attentes ? Ce questionnement devient de plus en plus présent chez les utilisateurs qui se perdent dans leurs abonnements et dans les nombreuses possibilités qui s’offrent à eux.
 
Malgré les chiffres à la hausse, pour certains utilisateurs, choisir la plateforme puis le programme à visualiser devient une perte de temps au profit de la spontanéité de la télévision.
 
La pandémie n’a pas été uniquement un succès pour les plateformes de SVOD, elle l’a également été pour les chaînes de télévision gratuites telles que TF1, M6 ou encore France Télévisions.
 
En effet, même si les téléspectateurs passent de plus en plus de temps sur les plateformes de streaming, ils n’ont jamais autant suivi les chaînes d’information françaises comme France Info par exemple. Lorsqu’il faut s’informer et revenir à «l’essentiel», les français sont au rendez-vous. 
Alors que beaucoup pensaient que la télévision linéaire était au ralenti ces dernières années, les acteurs français ont connu un réel boom de leur audience pendant cette période, de quoi leur donner envie d’innover pour concurrencer les géants américains.
 
Une opportunité à saisir pour les chaînes de télévision gratuites
 
Face à la forte présence de la SVOD et aux opportunités créées par la pandémie, les acteurs de télévision gratuite doivent s’adapter pour fidéliser les téléspectateurs et les attirer. Pour cela ils mettent en place différentes actions communes :
- Malgré les règles fortes de concurrence qui ne sont pas toujours évidentes, la création de la plateforme Salto par TF1, M6 et France Télévisions fin 2020 est un vrai succès, notamment grâce à la diffusion en avant-première de programmes avant leur diffusion à la télévision.
- L’actualité média de l’année 2021, marquée par la fusion des deux grands groupes privés TF1 et M6, est vue d’un bon œil par les deux parties. En effet, en s’alliant, le groupe sera en capacité d’investir plus de moyens, faire appel à des producteurs plus importants, pour proposer des contenus de qualité semblables à ceux des géants américains, investir davantage dans le streaming et donc devenir un acteur français plus efficace.
- Côté chaîne publique, il existe de nombreuses coopérations possibles entre les différentes chaînes publiques européennes, une réelle opportunité pour France Télévisions. Par exemple, la sortie de la série «Germinal» sur France 2 a été co-financée par la chaîne publique italienne RAI et France Télévisions.
 
Devenir le roi du streaming, diffuser des programmes en avant-première, s’allier pour devenir plus fort, il s’agit là de réels enjeux et opportunités pour les chaînes de télévision gratuites qui ont complètement leur rôle à jouer dans la course aux téléspectateurs : une nouvelle page s’ouvre pour les chaînes de télévision gratuites. 
 
Claudia Correia Martins, Consultante confirmée et Offer Manager Médias & Télécoms chez mc2i
 
Sources :
Partager