Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLa réduction drastique du périmètre de Néopress par La Poste pourrait remettre en cause le modèle de l’abonnement et du portage selon Le Syndicat de la Presse Magazine

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

26/07/2010

La réduction drastique du périmètre de Néopress par La Poste pourrait remettre en cause le modèle de l’abonnement et du portage selon Le Syndicat de la Presse Magazine

Dans un communiqué, le SPM s’étonne de la « soudaine décision du groupe La Poste de limiter son offre de portage aux seules villes de Lyon et Paris, avec la fermeture de 6 des 7 centres régionaux de sa filiale Neopress. » alors que « Neopress s’engageait à respecter un rythme de déploiement soutenu, avec pour objectif de couvrir à fin 2010, 56% de la population française, soit près de 34 millions d’habitants. »
Le syndicat rappelle que les tarifs postaux ont connu des augmentations considérables : « sur 7 ans, dans une conjoncture par ailleurs épouvantable pour les éditeurs, et dans des proportions (+30% en moyenne sur la période, jusqu’à 63% pour certains titres en 10 ans) susceptibles de remettre en cause le modèle même de l’abonnement. ».

Partager