Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLa fusion du SPM et du SPPMO donne naissance au SEPM, le Syndicat des Editeurs de la Presse Magazine

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

3/05/2012

La fusion du SPM et du SPPMO donne naissance au SEPM, le Syndicat des Editeurs de la Presse Magazine

Les éditeurs de presse magazine ont approuvé hier en assemblées générales extraordinaires la fusion de leurs deux syndicats professionnels, le Syndicat de la presse magazine (SPM) et le Syndicat professionnel de la presse magazine et d’opinion (SPPMO), en une seule organisation professionnelle : le Syndicat des éditeurs de la presse magazine (SEPM). «C’est une étape majeure pour les éditeurs de presse magazine. Nous étions les seuls à ce jour à ne pas être représentés sous une bannière unique», a indiqué Bruno Lesouëf, jusqu’à présent président du SPM, qui devrait être appelé à prendre la présidence du nouveau syndicat. «Cette naissance est l’aboutissement d’une démarche qui a débuté en juin 2010 avec la fusion du SPMI et de l’APPM et la naissance du SPM Marketing & Publicité, qui travaillait déjà au-delà des périmètres syndicaux. Le SEPM ne sera pas le plus petit dénominateur commun du SPM et du SPPMO mais un nouveau socle beaucoup plus puissant, qui a aussi induit une passerelle avec nos amis éditeurs de quotidiens». La fusion n’a aucun effet sur les missions et les activités du SPM Marketing & Publicité. Son président, Jean-Paul Lubot poursuit le mandat de trois ans qui lui a été confié en 2010.
Le conseil d’administration du SEPM est composé de 19 membres (contre 14 pour le SPM et 17 pour le SPPMO) : 7 administrateurs représentant la presse d’information générale et politique, 7 administrateurs représentant la presse à centre d’intérêt, et 5 représentant les groupes de presse. Ce conseil d’administration se réunira le 10 mai pour élire son président, deux vice-présidents et un trésorier, nommer les présidents et rapporteurs des commissions techniques et adopter la charte graphique du SEPM.
Le collège de la presse d’information générale et politique regroupe d’ores et déjà Nicolas Brimo (Le Canard Enchaîné), Nathalie Collin (Le Nouvel Observateur), Cyrille Duval (Le Point), Béatrice Garrette (Groupe La Vie Le Monde), Alfred Gerson (L’Humanité), Corinne Pitavy (Groupe Express Roularta) et François d’Orcival (Valeurs Actuelles).
Le collège de la presse à centre d’intérêt regroupe Patrick Casasnovas (Editions Larivière), Philippe Frémeaux (Alternatives Economiques), Robert Monteux (Groupe Le Revenu), Eric de Montlivault (Rustica), Guillemette Payen (Motor Presse France), Jean-Pierre Roger (Editions Nivéales) et Xavier Romatet (Publications Condé Nast).
Le collège des groupes de presse regroupe Hubert Chicou (Bayard), Arnaud de Contades (Groupe Marie Claire), Rolf Heinz (Prisma Média), Bruno Lesouëf (Lagardère Active) et Ernesto Mauri (Mondadori France).

Partager