Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoKarl Zéro lance «L'envers des affaires», un magazine d'enquêtes au long cours

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

21/04/2021

Karl Zéro lance «L'envers des affaires», un magazine d'enquêtes au long cours

Le journaliste Karl Zéro lance vendredi en kiosque «L'envers des affaires», un magazine trimestriel dédié aux enquêtes au long cours, ont annoncé mardi ses éditeurs, Télémaque (groupe Editis) et Burda Bleu.
Près de vingt ans après le «Vrai Papier Journal», son mensuel paru de 2000 à 2002, l'ancien présentateur du «Vrai journal» (Canal+) renoue avec la presse imprimée pour «faire découvrir ce qui est caché, ce qui est tu, ce qu'on ne nous dit pas» et «pourquoi», selon un communiqué des deux groupes. 
Au programme du premier numéro, d'une centaine de pages et tiré à 75 000 exemplaires, on y lira des enquêtes «extrêmement détaillées» et «volontairement détachées de l'actualité» sur la disparition du vol de la Malaysia Airlines, «l'utilisation étonnante» de «crystal meth» (méthamphétamine) par l'armée du IIIe Reich, les dessous de l'affaire du tueur en série Patrice Alègre...
Mais aussi un portrait de Michel Fourniret et «une hypothèse sans concession sur la disparition des soeurs Pisier», signée Tristane Banon. 
Vendue 5,95 euros en kiosque, la revue, «mélange d'un livre et d'un journal», se déclinera en librairie en une série d'ouvrages édités par Télémaque, qui a par ailleurs publié fin 2020 «1 sur 5, manifeste contre la pédocriminalité en France», cosigné notamment par Karl Zéro.
Elle s'inscrit dans une flopée de nouveautés pour Burda Bleu («Le Nouveau détective», «Saveurs», «Horoscope», «New Witch»), entité française du groupe allemand Hubert Burda Media, qui vient de lancer un semestriel sur le thème de la mort, «Mortem», et un bimestriel sur la santé, «Comment ça va?». 
Le mois dernier, Burda Bleu a aussi sorti «Silence ça pousse !», bimestriel consacré au jardinage, inspiré de l'émission de France 5 et incarné par son présentateur Stéphane Marie, suivant la tendance des médias à s'appuyer sur des stars du petit écran comme Michel Cymes, Sophie Davant ou Stéphane Plaza pour garnir les kiosques.
(Avec AFP)
 
Partager