Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoKantar identifie 4 profils de shoppers post-Covid 19

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

16/09/2021

Kantar identifie 4 profils de shoppers post-Covid 19

A la suite d’une étude auprès de 25 000 shoppers en France, en Espagne et au Royaume-Uni, Kantar a identifié 4 nouveaux profils de shoppers français, apparus en cette période post-Covid 19.
Chacun de ces groupes a des attentes, un état d’esprit et des comportements différents.
Le premier groupe porte sur «Les préservés», qui représentent 19% des foyers français et réalisent 18% des dépenses de Produit de Grande Consommation. Ce sont très majoritairement des retraités qui n’ont pas de difficultés financières et n’envisagent pas une dégradation de leurs revenus suite à la crise. Par rapport à la population française, ils sont plus nombreux à vivre dans des foyers de petite taille (1 à 2 personnes). 59% sont optimistes et ont confiance dans les industriels pour participer à la relance de l’économie et pour booster leur pouvoir d’achat. Près de la moitié veut changer son comportement d’achat, avec une tendance plus qualitative, notamment le développement d’achats en commerces de proximité pour soutenir l’économie locale.
Le deuxième profil regroupe «Les pragmatiques», qui représente 33% des foyers et 34% des dépenses PGC.  Il s’y trouve une sur-représentation de familles, de foyers aux revenus confortables, et de shoppers un peu plus jeunes que la moyenne nationale. Bien que la pandémie n’ait eu qu’un impact très modéré sur leur situation professionnelle et financière, ils ne semblent pas être convaincus qu’un avenir meilleur se dessine, avec seulement 53% d’optimistes à long terme. Leur comportement d’achat change également, et ils aspirent à plus de qualité, sont en recherche de Bio et de produits locaux.
Le troisième groupe porte sur «Les combattifs», qui représente 15% des foyers et 16% des dépenses PGC. Ce groupe est en moyenne le plus jeune des quatre, il sur-représente également les familles, et dispose d’un revenu en ligne avec celui de la population française. Ce groupe est composé de shoppers pour lesquels les conséquences de la pandémie sont un peu plus marquées. 69% sont cependant plus optimistes sur le long terme et 76% sont convaincus qu’en définitive ils vont «s’en sortir». Ils ont également une confiance importante dans les marques et les distributeurs pour aider à la reprise économique du pays et développer leur pouvoir d’achat. Ces shoppers ont une intention de changement un peu plus marquée que celle des 2 groupes précédents. Et elle devrait se concrétiser par un double axe qualitatif via le local, mais également une recherche de promotions et de prix bas.
Le quatrième groupe rassemble «Les vulnérables», qui représente 32% des foyers et des dépenses PGC. Leur profil est très hétérogène, puisqu’on y retrouve des actifs, des retraités et des personnes en recherche d’emploi. Ce sont les shoppers qui ont été le plus impactés par la crise tant au niveau de leur situation professionnelle que de leurs revenus. Très pessimistes quant à l’avenir, ils prévoient une détérioration de leur situation. Ils ne font confiance à personne pour les aider, ni aux marques, ni aux distributeurs. Leur intention de changement est très forte, très orientée sur la recherche de prix bas et promotions.
 
Partager