Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoItw Didier Beauclair (Union des Marques) : ce qu'il faut attendre des Rencontres Médias 2022

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

13/07/2022

Itw Didier Beauclair (Union des Marques) : ce qu'il faut attendre des Rencontres Médias 2022

Le 14 septembre prochain sera le premier jour des Rencontres Médias de l'Union des marques, organisées en partenariat avec 100%Media. Didier Beauclair, Directeur Efficacité et Transparence de l’Union des marques, nous détaille les enjeux et nouveautés de ces Rencontres.

100%Media : C’est vraiment la rentrée pour le marché avec ces grands oraux organisés par l'Union des marques qui donne la parole aux principaux médias en France. Quelles sont les nouveautés de cette édition 2022 ?

Didier Beauclair : C’est vrai qu’avec le temps, les Rencontres de l’Union des marques sont devenues un important jalon de la rentrée pour les annonceurs, les agences et les médias. Si certains les perçoivent comme un « grand oral », je crois que c’est avant tout le révélateur de l’importance qu’ils y accordent et de l’engagement dont ils font preuve dans la préparation de leur intervention. Mais plutôt qu’un « grand oral », les Rencontres sont surtout une occasion unique de partage entre les marques, les agences et les médias autour de leurs visions de notre marché, de ses évolutions et de la façon dont chacun s’inscrit dans ces mutations.

Nous n’avons cessé de réinventer les Rencontres autour d’un contrat clair et immuable : pas d’argumentaire commercial ou de présentation d’offres, un échange transparent et bienveillant et un format dynamique. Chaque média disposera ainsi cette année de 20 minutes d’expression maximum, suivies de 5 minutes de questions/réponses minimum et nous sommes ravis, François Quairel, que vous ayez accepté de prendre en mains pour la première fois l’animation des débats. Nous avons retenu à nouveau pour cette année un format « hybride ». Nous accueillerons ainsi une petite dizaine de participants dans nos locaux. Ils feront face aux intervenants. Les autres annonceurs et agences qui souhaitent participer pourront le faire à distance et interagir en direct de la même manière que s’ils étaient présents physiquement. Quelques jours après chaque journée, les interventions seront disponibles, pour nos adhérents uniquement, sur notre site www.uniondesmarques.fr.

100%Media : Comment sélectionnez-vous les régies qui interviennent ? Qu’attendez-vous de leurs interventions ?

DB : Ce sont les membres de l’Union des marques qui choisissent les intervenants qu’ils souhaitent accueillir. Nous leur avons donné, en mai dernier, une liste de 55 intervenants possibles (tous ceux des années passées et des nouveaux qui ont fait acte de candidature ou que nous avons identifiés au fil de l’eau) à laquelle ils avaient la possibilité d’ajouter d’autres noms. La sélection a été particulièrement sévère cette année puisque nous ne disposions que de 23 créneaux (contre 30 l’an passé). Je sais que certains médias regrettent de ne pas avoir accès aux sessions de cette année : il est important de noter que la liste est revue chaque année. Être absent une année ne signifie pas l’être forcément la suivante.

100%Media : En cette période d’incertitude pour le marché publicitaire et globalement l'économie, qu’attendent les marques de la part des médias ? 

DB : Je pense qu’hélas, parler d’incertitude est une litote pour de nombreux secteurs de notre économie. Les difficultés auxquelles beaucoup de marques sont actuellement très directement confrontées en termes notamment de matières premières, de main d’œuvre ou de logistique s’ajoutent aux mutations des comportements d’achat des consommateurs et aux problèmes de pouvoir d’achat que rencontrent les Français. Dans ce contexte, les marques doivent donc s’adapter en permanence et veiller à optimiser leurs moyens. Elles attendent donc des médias un réel accompagnement face à cet environnement complexe auquel s’ajoutent les profondes évolutions de consommation que connaissent actuellement beaucoup de médias. Cela passe, je crois, par toujours davantage de dialogue et les Rencontres constituent, pour ce faire, une excellente opportunité.

100%Media : C’est aussi l’occasion de rencontrer de nouveaux acteurs sur le marché. Quelle est la place de l’innovation dans cet événement ?

DB : L’innovation a bien sûr toute sa place dans les Rencontres. Elle passe effectivement par les interventions de nouveaux acteurs mais pas seulement. Ainsi cette année, Criteo et Twitch interviendront pour la première fois et ce sera l’occasion pour de nombreux participants de les découvrir. Mais l’innovation est aussi au rendez-vous dans de nombreuses interventions. Les Rencontres sont traditionnellement le lieu où les médias choisissent d’annoncer les grands changements de leurs périmètres, de leurs modes de commercialisation ou d’organisation, de présenter leurs innovations technologiques et c’est aussi le moment où ils sondent leurs clients sur les initiatives qu’ils souhaitent prendre. Cette année, nul doute que l’innovation portera aussi sur des propositions concrètes en faveur du climat et de la mesure des impacts de la communication.

Propos recueillis par François Quairel

 

Au programme ces 3 jours : 

Partager