Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoItw de Stéphane Bodier : «Nous aimerions que notre festival #DemainLaPresse donne la «patate» à toutes celles et ceux qui nous rejoindront le 2 février»

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

14/01/2021

Itw de Stéphane Bodier : «Nous aimerions que notre festival #DemainLaPresse donne la «patate» à toutes celles et ceux qui nous rejoindront le 2 février»

Le festival #DemainLaPresse de l’ACPM aura lieu le 2 février prochain en streaming. 100%MEDIA donne la parole à plusieurs acteurs de l’événement.
Aujourd’hui, Stéphane Bodier, Directeur général de l'ACPM, qui organise l’événement.
 
100%MEDIA : Après la formation et les rendez-vous en agence, #DemainLaPresse se décline en festival, en quoi cela consiste-t-il ?
 
Stéphane Bodier : #DemainLaPresse était déjà présent au salon «La Presse au Futur» en 2019 dans le cadre d’une journée consacrée aux agences médias et aux régies, c’est l’opportunité de la digitalisation de l’événement en 2021 qui nous offre la possibilité de voir beaucoup plus grand ! 
Nous avons imaginé, avec toutes les régies et les rédactions de leurs éditeurs, un vrai festival.
Un festival auquel tous les utilisateurs et les amoureux de la presse pourront assister gratuitement en live streaming toute la journée du 2 février 2021.
Tournés dans les studios de La Voix du Nord, de Prisma Media, des Echos le Parisien et dans le grand auditorium du Monde, des tables rondes, des reportages, des keynotes, des interviews, vont donner la parole aux plus grands éditorialistes, journalistes, rédacteurs en chef ...
Ils traiteront de toutes les grandes thématiques des marques de Presse qui passionnent les Français : les territoires, les grands débats de société, la mode, la cuisine, le sport, la politique, l’emploi, la décoration, la mode, la beauté sans oublier la culture et l’humour avec le procès de la Presse qui clôturera l’évènement.
 
100%MEDIA : Qu'est-ce que l'ACPM et ses éditeurs membres attendent de cet événement ?
 
S.B : Toutes les marques de presse se sont totalement transformées en 2020 pour accompagner les besoins, les plaisirs et les passions des Français face aux difficultés et aux contraintes.
Cette capacité, cette force à se renouveler, toutes ces énergies, tous ces nouveaux formats d’écriture ont produit d’incroyables audiences rendues possibles par la digitalisation des usages de nos concitoyens.
Nous souhaitons que les acteurs de notre écosystème b to b (agences annonceurs régies) viennent à notre festival pour découvrir, s’inspirer et apprendre des plus grands experts et journalistes dans les thématiques qui les intéressent.
Je précise bien dans un format «festival» : moderne, rythmé, chaleureux et pas prise de tête ou comme dans un festival physique vous viendrez assister à un ou plusieurs spectacles allant de scènes en scènes.
Pour parler franchement nous aimerions que notre festival #DemainLaPresse donne la «patate» à toutes celles et ceux qui nous rejoindront le 2 février.
La «patate» nous en avons tous besoin.
 
 
100%MEDIA : Entre les problèmes de distribution et la pandémie, la presse semble souffrir. Quels sont les signaux positifs du média ?
 
S.B : Les diffusions des versions digitales explosent, les éditeurs sont au cœur des nouveaux usages vidéo et audio, les lecteurs n’ont jamais été aussi nombreux. Ses succès, ses innovations #DemainLaPresse le Festival doit mieux les faire connaître.
Partager