Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoIpsos : une croissance soutenue avec une reprise marquée en EMEA, un rebond du secteur consommation et une tendance forte sur les affaires publiques ou le médical

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

25/02/2022

Ipsos : une croissance soutenue avec une reprise marquée en EMEA, un rebond du secteur consommation et une tendance forte sur les affaires publiques ou le médical

En 2021, la croissance organique a été de +17,9% par rapport à 2020 et de +10,4% par rapport à 2019. La région EMEA a connu la plus forte croissance par rapport à 2019, ce qui est le reflet, selon Ipsos, non seulement de la reprise des dépenses des marques et des annonceurs mais aussi les gouvernements européens qui ont investi dans la recherche liée au Covid lui-même.
Tous les secteurs d'activité ont tous connu une croissance en 2021 vs 2020, avec une croissance de +25% dans les secteurs de la grande consommation et de la technologie à la faveur des nouveaux lancements pour les consommateurs au fur et à mesure de la réouverture des économies. Ce secteur pèse 44% du total du CA.
L’activité dans le domaine des soins de santé auprès des patients et des médecins a augmenté de +18% par rapport à 2020, pour atteindre une croissance de +23,5% par rapport à 2019.
L’activité spécialisée pour le secteur public auprès des citoyens s'est encore développée après une très forte croissance en 2020, gagnant +6%. Dans l'ensemble, l’activité  pour le secteur public et les gouvernements a atteint une croissance de +36,5% par rapport à la situation avant la pandémie en 2019.
La seule certitude évoquée pour l’année 2022, est la persistance de l’incertitude, qui pour Ipsos, est toutefois facteur de croissance : tant les entreprises que les gouvernements ont en effet besoin d’informations à jour sur les événements se déroulant à travers le monde. Pour cette raison, Ipsos maintient sa prévision de croissance en 2022, quoique à un rythme inférieur à celui de 2021.
Toutefois, la pression pesant sur les marges des clients pourrait réduire les dépenses de publicité et de recherche de certains des clients de la grande consommation, qui demeurent une composante majeure de la base de clientèle d’Ipsos.
Partager