Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoInterview Fabien Magalon (Facebook) : «Le mobile va adopter le programmatique plus rapidement que le desktop»

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

28/01/2016

Interview Fabien Magalon (Facebook) : «Le mobile va adopter le programmatique plus rapidement que le desktop»

100% MATIC : Facebook a annoncé l’extension d’Audience Network au web mobile. Quel est l’intérêt pour les éditeurs ?
 
Fabien Magalon : Pour rappel, Audience Network est le réseau de monétisation publicitaire lancé par Facebook en octobre 2014 à destination des développeurs d’applications mobiles. Jusqu’à présent, Audience Network était exclusivement dédié à l’univers applicatif. Désormais, il est accessible aux éditeurs web mobile, pour monétiser les inventaires depuis un navigateur au sein d’un device mobile. C’est une innovation d’importance pour nombre d’éditeurs du marché, en particulier les éditeurs de contenu d’actualité puisque le mobile représente environ 40% de leur trafic total.  D’après une étude de ComScore, au  sein de ce trafic mobile, l’audience est à 93% issue du web mobile et à 7% de l’applicatif. L’usage mobile s’accélère, alors que les investissements peinent à suivre la même tendance. Les éditeurs sont confrontés à ce fossé grandissant entre une croissance extrêmement rapide des usages et une faible progression des investissements. L’extension d’Audience Network au web mobile va permettre à tous les éditeurs mobiles de diffuser des publicités issues des 2,5 millions d’annonceurs de Facebook tout en bénéficiant de sa finesse de ciblage. Une version en bêta fermée a été testée au cours des derniers mois avec plusieurs éditeurs comme Hearst, Slate, Elite Daily, Diply, Cracked, Vuclip, La Place Media, USA Today Sports Media Group, Time, etc. Aujourd’hui cette bêta passe de fermée à ouverte et tous les éditeurs sont bienvenus.
 
100%MATIC : Quels types de formats sont disponibles au sein de la plateforme ?
 
FB : Il y a bien sûr les formats traditionnels, bannières et pavés, mais surtout les formats natifs qui sont entièrement personnalisables par l’éditeur. La génération et la distribution de valeur est triplée grâce à l’utilisation des formats natifs : performances améliorées pour les annonceurs, revenus et CPMs augmentés pour les éditeurs, et expérience-utilisateur transformée pour les mobinautes. En moyenne, on observe sur le format natif un CPM 7 fois supérieur à celui des formats traditionnels bannières et un revenu par utilisateur optimisé de 30% à 40%. Enfin, l’extension de l’Audience Network au web mobile rend encore plus facile et rapide son intégration. Au contraire de l’environnement applicatif, il n’y a pas besoin d’insérer un SDK : un simple tag JavaScript est nécessaire.
 
100%MATIC : Quelle est votre vision sur l’évolution du programmatique mobile ?
 
FB : Aujourd’hui, sur Facebook, 90% de notre audience est mobile et 78% de nos revenus proviennent du mobile. Au sein de Facebook, nous avons la conviction que le mobile est un support qui va très rapidement adopter le programmatique, plus vite que le desktop. Fort de cette conviction et dans un contexte d’explosion des usages mobiles, nous avons pris la décision en début d’année de nous concentrer sur le développement programmatique, en particulier celui des places de marché privées, et d’arrêter progressivement la solution d’adserving de LiveRail. Nous pensons que l’adserving est un protocole de livraison qui s’est «commoditisé» (qui est devenu plus facile d'accès - NDLR). Nous avons donc fait un choix d’innovation pour miser sur le programmatique mobile, mais également sur la vidéo, le natif et la data.

Fabien Magalon, Directeur des activités Europe du Sud de Audience Network et LiveRail.
 

Partager