Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoIntégration de Gulli, nouvelle direction sur RTL : les attentes de Nicolas de Tavernost pour le groupe M6

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

28/06/2019

Intégration de Gulli, nouvelle direction sur RTL : les attentes de Nicolas de Tavernost pour le groupe M6

L’objectif stratégique de Nicolas de Tavernost, Président du directoire du groupe M6, est de constituer un groupe média plus large, a-t-il répété lors du déjeuner à l’Association des Journalistes Médias auquel il était invité hier. C’est dans cette optique que s’inscrivent les acquisitions de RTL, il y a 2 ans, et du pôle TV de Lagardère, qui vient d’être autorisée par l’Autorité de la concurrence et qui sera finalisée après accord du CSA (voir archive).
Dans le sens des ventes, le groupe M6 a vendu les Girondins de Bordeaux et MonAlbumPhoto.
Commentant le changement de direction de RTL (voir archive), Nicolas de Tavernost estime que l’audio doit évoluer, comme l’a fait la TV au début des années 2000 pour suivre les évolutions du public. Il cite en exemple le fait que le groupe M6 ne dispose pas de Webradio, que des accords devraient intervenir pour un player radio ou que la publicité adressée en radio devrait progresser. Il exprime l’idée que RTL a une carte à jouer, car il a en face un concurrent avec des problèmes d’audience et un autre en phase de "plan social".
Parmi les synergies attendues par Nicolas de Tavernost sur le pôle TV du groupe Lagardère, il met en avant les atouts de Gulli, qui serait la 4ème chaîne TNT du groupe, mais, surtout, apporterait son savoir-faire sur le développement international (les chaînes jeunesse du groupe Lagardère se sont, en effet, exportées dans 85 pays) et sa capacité à monter des opérations événementielles hors de l’antenne.
A court terme, un des premiers chantiers sera la création d’un signal international pour la chaîne M6 afin d’émettre dans les pays francophones en Afrique.
Pour devenir un grand groupe média, Nicolas de Tavernost compte également investir dans le domaine de la production. Il sera acquéreur de sociétés de production si le cadre légal devient moins contraignant dans ce domaine, entre autres.
Partager