Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoHavas Worldwide analyse la transition du e-commerce vers le m-shopping dans le monde

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

30/07/2013

Havas Worldwide analyse la transition du e-commerce vers le m-shopping dans le monde

Havas Worldwide a analysé les nouvelles tendances de consommation à travers le monde, en collaboration avec la société de sondage Market Probe International dans une étude intitulée «Digital and the New Consumer». Cette dernière a interrogé 10 219 adultes dans 31 pays, représentatifs d'une population totale de plus de cinq milliards de personnes.
Un nombre croissant de consommateurs hyper-connectés intègrent leur smartphone dans le processus d'achat, notamment dans certains pays asiatiques : 50% des consommateurs chinois ont utilisé leur appareil mobile pour faire leurs achats en ligne, 48% à Singapour et 42% en Inde contre seulement 16% aux Etats-Unis. Les ordinateurs restent l’appareil le plus utilisé dans tous les pays pour effectuer des achats en ligne. Plus de 80% ont fait leurs achats via leur ordinateur personnel, 24% l'ont fait via un ordinateur professionnel, 25% en utilisant un appareil mobile et 14% une tablette. Au niveau mondial, 34% des sondés déclarent être à l'aise avec les achats de produits et services via leur smartphone, avec toutefois des écarts importants observés suivant les pays (26% d’Américains, 64% de Chinois et 54% d’Indiens). Globalement, 78% craignent, au moins ponctuellement, pour leur sécurité lors de leurs achats en ligne, avec une plus forte propension chez les pays latins : 54% des sondés au Brésil, 49% au Chili, 43% en Colombie et au Mexique et 32% en Argentine. Comparativement, ils sont 37% à craindre en permanence pour leur sécurité en France.
Concernant les avis de consommateurs, 61% des personnes interrogées leur font davantage confiance qu'à ceux des experts. C’est encore plus vrai en Chine (87%), en Inde (74%), au Brésil (78%) et aux Etats-Unis (58%). 38% des sondés déclarent que le fait de trouver une seule critique négative en ligne peut suffire à les dissuader d'acheter un produit. 52% souhaitent partager leurs expériences des marques sur les réseaux sociaux et 38% ont changé d'avis au moment d'acheter un produit ou de souscrire un service après avoir lu des commentaires en ligne. 53% des consommateurs attendent des marques présentes sur les réseaux sociaux qu’elles réagissent aux critiques négatives publiées et 42% qu’elles proposent des remises ou des récompenses.
L'étude Digital and the New Consumer a été conçue par Havas Worldwide et réalisée sous la forme d'un sondage en ligne par Market Probe International. Les 10 219 personnes interrogées étaient âgées de 18 ans et plus et provenaient de 31 pays différents : Argentine, Australie, Belgique, Brésil, Canada, Chili, Chine, Colombie, République tchèque, République dominicaine, Finlande, France, Allemagne, Inde, Italie, Japon, Kazakhstan, Koweït, Malaisie, Mexique, Russie, Arabie Saoudite, Singapour, Afrique du Sud, Espagne, Taïwan, Turquie, Ukraine, Émirats arabes unis, Royaume-Uni et États-Unis.

Partager