Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoHavas Group présente les liens qui interagissent entre consommateurs et outils technologiques

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

25/02/2019

Havas Group présente les liens qui interagissent entre consommateurs et outils technologiques

Mardi 19 février, lors de leur conférence Consumer Decision Journey 2025, Sébastien Emeriau, Chief Strategy & Innovation Officer du Pôle Media d’Havas Group, a présenté avec son équipe les résultats des usages numériques en 2025 et le chemin à suivre afin d’intégrer la technologie dans la journée du consommateur pour un engagement efficace envers les marques.
En 2025, 73% des foyers français auront une TV connectée ; 14,1 millions de Français auront un assistant vocal ; chaque personne aura 9 devices connectés et 75% des Français auront des smartphones. Le digital surclassera définitivement les autres médias en 2025. Enfin, 77% des marques pourraient disparaitre sans que cela n’affecte les consommateurs : il faut donc recréer le lien entre marques et audiences.
Ces nouvelles technologies et cette nouvelle relation aux médias, très interactive, impliquent de faire évoluer la façon de s’adresser aux consommateurs. En s’aidant des recherches faites par le Pr Etienne Koechlin, directeur du laboratoire de neuroscience cognitive et computationnelle de l’Ecole Normale Supérieure, le Pôle Media d’Havas Group a répondu à l’organisation fonctionnelle spécifique du cerveau (multi échelle, multi tempo, variabilité et intensivité) et à son besoin de plaisir selon des boucles continues, par la création d’espaces d’interactions inclusives dans un contexte émotionnel de qualité. Le processus de décision du consommateur doit être enrichi dès la prise de contact entre la marque et l’individu par une expérience technologique immersive et contextualisée, puis cet enrichissement doit se perpétuer certes à court terme mais aussi à moyen et long terme et donc lors de l’achat et en post-achat : effets de surprise, rythmes dynamiques, cadences harmonieuses, différentiation avec la concurrence, porte ouverte à l’interaction…  L’important est de créer du plaisir à chaque point de contact en permettant au consommateur d’être acteur de son propre plaisir et sans qu’il ne se sente sur-sollicité. Il sera alors réceptif et actif.
Partager