Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoGrâce au streaming premium, le marché de la musique retrouve, en 2019, son niveau de 2010

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

26/02/2020

Grâce au streaming premium, le marché de la musique retrouve, en 2019, son niveau de 2010

Après 3 ans de résultats légèrement positifs, le marché français de la musique enregistrée affiche une croissance soutenue de +5,4% avec un chiffre d’affaires de 772,5M€ pour l’année 2019 incluant les ventes physiques et numériques, les droits voisins des producteurs et la synchronisation.
Avec 625 M€ pour les ventes physiques et numériques, le marché 2019 rattrape tout juste le niveau d’il y a 10 ans et ne représente encore que 44% de celui de 2002.
Ce résultat est le fruit du dynamisme du streaming (59% des ventes) et tout particulièrement des abonnements premium, première source de revenus devant le CD qui progressent de +18,5%.
Les abonnements premium génèrent désormais près de 80% des revenus du streaming et près de la moitié (46%) des ventes totales.
Globalement, le numérique représente désormais près des 2 tiers des revenus de la musique en France contre 14% en 2010.
 
 
Pour autant, les ventes physiques continuent d’occuper une place significative en France avec 230M€ générés (-10% vs 2018). Le vinyle poursuit son embellie et pèse 20% du CA physique avec +12,1% de progression pour les ventes de détail.
2019 confirme encore une fois le plébiscite du public français pour les artistes produits dans l’hexagone : 19 des 20 meilleures ventes d’albums sont des productions locales, d’expression française. Les talents produits en France occupent 80% du Top 200.
Partager