Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoFrance Inter : peu de nouveautés à l’antenne mais une présence démultipliée sur tous les canaux

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

27/08/2018

France Inter : peu de nouveautés à l’antenne mais une présence démultipliée sur tous les canaux

Spectacles, formats audio, édition papier, France Inter joue la carte de la diversification pour cette rentrée inaugurée aujourd’hui à l’antenne : «Le Tribunal des flagrants délires» va être réinterprété par Charline Vanhoenacker, Alex Vizorek, Guillaume Meurice et leur bande. «Le tribunal récidive» se produira ainsi sur scène et en régions pendant toute la saison.
Les podcasts natifs poursuivent leur évolution tandis que des formats audio et vidéo originaux se développent tels que des déclinaisons de «Pop&co» de Rebecca Manzoni ou «Les cartes blanches de Boomerang» d’Augustin Trapenard. Des playlists sur Deezer et Spotify vont également être proposées. Des livres issus de programmes vont être publiés comme «On va déguster la France», de François-Régis Gaudry (Marabout) élaboré à partir de son émission culinaire hebdomadaire.
Côté programmes, France Inter a récapitulé sur son site vendredi dernier les principaux changements à l’antenne de la station à partir d’aujourd’hui : le 5h-7h est désormais incarné par Mathilde Munos. Au sein du 7h-9h, toujours animé par Nicolas Demorand et Léa Salamé, Pierre Haski succède à Bernard Guetta pour le rendez-vous Géopolitique de 8h15. Chris Esquerre interviendra en alternance avec Frédéric Beigbeder.
«Le Grand face à face» d’Ali Baddou change d’horaire et est programmé désormais le samedi à 12h avec un format allongé de 15 minutes. Natacha Polony et Raphaël Glucksmann y interviennent toujours. Comme annoncé (voir archive), Édouard Baer s’installe le dimanche soir de 22h à minuit en direct du bar «Le Belair» à Radio France avec ses amis.

Partager