Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoEric Clémenceau (Rocket Fuel) : « Nous allons travailler avec des agences créatives pour tester en temps réel les campagnes en fonction des supports »

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

1/12/2016

Eric Clémenceau (Rocket Fuel) : « Nous allons travailler avec des agences créatives pour tester en temps réel les campagnes en fonction des supports »

Pour 100%MATIC, Eric Clémenceau, directeur général France de Rocket Fuel, détaille ses ambitions 2017 et la manière dont il aborde le marché du programmatique.
 
100%MATIC : Comment abordez-vous l’année 2017 ?
 
Eric Clémenceau : Il y a une pression de plus en plus grande sur le marché, avec un grand nombre d’acteurs qui vont se faire racheter ou disparaître. Les seuls qui vont pouvoir rester sont ceux qui seront capables d’être transversaux par rapport aux produits et à la big data. On voit que de plus en plus d’agences et de clients essayent d’intégrer ces produits en interne et de les proposer en self-service. Rocket Fuel dispose d’ailleurs d’un DSP en self-service, avec lequel travaillent notamment Publicis et IPG Cadreon. Si on a été parmi les premiers à abolir les différents silos, entre types de médias, de création et de campagnes digitales, on voit aussi la fin entre le branding et la performance.
 
100%MATIC : Qu’en est-il du cross-device ?
 
EC : Sur les produits cross-devices, il y a très peu d’adservers qui sont capables de montrer véritablement les chiffres. Il va falloir qu’on travaille avec des agences créatives pour pouvoir tester en temps réel différents types de créations et de messages en fonction des supports. Et d’y apporter toutes nos data pour commencer à mieux segmenter leur type de création.
Nous disposons d’un produit, Rocket Fuel Cross Device, qui permet de faire du prédictif en joignant par exemple le geofencing avec la météo pour savoir ce qui influence les consommateurs en termes de data. A côté de cela, nous travaillons avec des sociétés extérieures pour montrer l’impact des publicités en ligne sur l’achat en magasin. A travers le CRM Onboarding, le taux de match DMP, les différents funnels et les inventaires, les investissements vont se surmultiplier pour passer de campagne par campagne à des relations à beaucoup plus long terme.
 
100%MATIC : Quels sont vos objectifs pour l’année prochaine ?
 
EC : L’ambition est d’augmenter sur le self-service, avec des intégrations directes auprès d’autres acteurs. Nous voulons faire en sorte que la plateforme soit plus facile à utiliser. Par ailleurs, nous allons nous tourner vers le branding et développer notre technologie et nos produits pour des verticales, avec tout d’abord l’automobile, puis le voyage, la finance et les télécoms. Le DCO (Dynamic Creative Optimization, NDLR) est en prospection. Nous voulons montrer sur quoi les gens vont pouvoir infléchir à travers les différents types de création. 
Partager