Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoEPrivacy : les orientations européennes jugées dangereuses pour la pérennité de la presse d’après les associations professionnelles de la presse française

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

23/10/2017

EPrivacy : les orientations européennes jugées dangereuses pour la pérennité de la presse d’après les associations professionnelles de la presse française

Les éditeurs de presse, représentés par le SPQN, l’UPREG, le SEPM, la FNPS et le SPHR s’inquiètent du projet de règlement « ePrivacy » adopté hier par la commission « Libertés civiles, Justice et Affaires intérieures » (LIBE) du Parlement européen.  
Le règlement ePrivacy prévoit que les internautes donnent leurs consentements pour le recueil de leurs comportements de navigation, non plus sur chaque site consulté, mais dès leurs premières connexions à internet, par ses portes d’entrées générales que sont les navigateurs par exemple. « Une telle évolution ne permet pas à chaque internaute de décider en conscience de la relation qu’il souhaite entretenir avec chacun des sites qu’il visite », précisent les associations.
Le projet « ePrivacy » a des incidences sur la publicité en confiant la gestion des données en ligne aux plateformes et prive les éditeurs et régies de datas qu’elles commercialisent.
« En l’état, le projet ePrivacy, qui sera donc présenté au vote en Assemblée plénière du Parlement européen, ne peut qu’affaiblir les entreprises de presse et la diffusion d’informations de qualité, tout en renforçant l’hégémonie des leaders mondiaux du web, sans apporter la protection nécessaire des internautes » insistent les signataires.
Les éditeurs de presse appellent l’intervention du Gouvernement français, afin qu’au sein du Conseil de l’Union et conjointement avec les gouvernements des autres Etats membres, soient développées des solutions adaptées à la préservation d’un débat démocratique de qualité, la protection des internautes, et l’émergence d’une économie digitale européenne.
Emetteurs de la communication : Syndicat de la Presse Quotidienne Nationale (SPQN) ; Paris Union de la Presse en Région (UPREG) ; Syndicat des Editeurs de la Presse Magazine (SEPM) ; Fédération Nationale de la Presse d’Information Spécialisée (FNPS) ; Syndicat de la Presse Hebdomadaire Régionale (SPHR).
 

Partager