Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoEmail retargeting : état du marché 6 mois après l'arrêt de Criteo Mail, par Benjamin André, Fondateur de ReMailMe

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

13/11/2017

Email retargeting : état du marché 6 mois après l'arrêt de Criteo Mail, par Benjamin André, Fondateur de ReMailMe

L’email retargeting permet de relancer par email les internautes qui ont consulté une annonce, une offre ou un contenu afin de les inciter à acheter, re-consulter ou approfondir la découverte d’un service. Criteo a décidé d’arrêter ce service fin juin 2017. Les annonceurs ne désavouent pas le canal bien au contraire puisque la demande reste forte en France tant son efficacité est établie. Selon l’étude Contactlab, 75% des internautes achètent en ligne ou se rendent en boutique après avoir navigué sur le site web du produit / service depuis un lien inclus dans un email.
 
Avec sa décision, Criteo a ouvert le marché (estimé autour de 15 millions d’euros en France) à plus de concurrence et de diversité des offres. Conséquences bénéfiques pour les annonceurs qui peuvent comparer certaines solutions telles qu’Eperflex, Squadata ou ReMailMe avant de choisir leur partenaire final. Depuis la création de ReMailMe il y a 5 mois, nous avons «onboardé» 60 clients couvrant tous les secteurs.
 
Au-delà d’élargir le choix des annonceurs, «l’ouverture du marché» est aussi bénéfique pour les éditeurs. En effet, chaque prestataire d’email retargeting a besoin de nouer des partenariats avec des éditeurs afin de relier un comportement de navigation à une adresse email. L’objectif ? Offrir la plus grande couverture possible à ses clients et ainsi maximiser les occasions de retoucher ses prospects par email. C’est la fameuse «course au reach» que chacun veut remporter afin de dominer le marché.
 
Criteo affichait un taux de reach à 30%. Il est aujourd’hui autour de 20-25% pour les deux plus gros acteurs actuels que sont Eperflex et ReMailMe. Nous devrions franchir la barre des 30% dès le 1er trimestre 2018. Une aubaine pour les éditeurs ! Le manque à gagner engendré par l’arrêt de Criteo Mail devrait vite être compensé. Le marché se trouve dynamisé. Les annonceurs et éditeurs bénéficient d’une concurrence riche d’innovations, de nouvelles solutions technologiques ou de scénarisation pour répondre à leurs besoins.
 
Aujourd’hui, pour allouer efficacement leurs budgets, les annonceurs doivent qualifier leurs visiteurs : prospects vs clients. Nous arrivons dans l’ère de la synchronisation des stratégies PRM (pour les prospects) et CRM (pour les clients). La data rend obsolète les stratégies classiques dites «Media». Il s’agit maintenant pour les annonceurs de prévoir systématiquement des scénarisations PRM et CRM en fonction du profil entrant. Ceux-ci s’équipent de DMP, y intègrent les données CRM (on et offline) et demandent à identifier par eux-mêmes les audiences des médias. L’Email Retargeting est à fortiori un levier constituant fort du PRM qui se connecte aux autres logiques d’acquisition, et qui offre des solutions brand safe et non adblockées.
 
L’Email Marketing, parfois perçu comme le vilain petit canard des leviers digitaux malgré sa rentabilité incontestée, se sophistique, se rationalise, s’intègre au scenarii relationnels et s’adapte aux évolutions des réglementations comme des comportements de consommation mobile.
 
Benjamin André - Fondateur de ReMailMe
Partager