Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoDisparition des cookies tiers : une majorité d’éditeurs français s’inquiète pour ses revenus publicitaires

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

27/04/2021

Disparition des cookies tiers : une majorité d’éditeurs français s’inquiète pour ses revenus publicitaires

Les éditeurs français ont une bonne compréhension globale des tenants et des aboutissants de la fin des cookies d’après les témoignages recueillis auprès de 450 éditeurs partenaires de Teads dans le monde, dont près de 50 en France entre le 23 mars et le 14 avril.
Toutefois, moins de la moitié d’entre eux travaille en interne sur le sujet, en réalisant des tests et avec un plan d’action, des ressources et des équipes dédiées. Cela s’explique notamment par le fait que nombre d’entre eux déclarent manquer encore d’informations quant aux alternatives envisageables.
La majorité des éditeurs français s’inquiètent de l’impact potentiel de la disparition des cookies tiers sur leurs revenus publicitaires, une crainte qui se manifeste plus fortement que dans les autres pays. Une partie d’entre eux y voient néanmoins une opportunité pour se différencier via leurs données propriétaires et la qualité de leurs contenus.
Concernant les alternatives envisagées par l’industrie en France, si le premier champ d’action consiste à augmenter l’utilisation des logins, l’étude fait aussi ressortir des craintes. Les éditeurs se préoccupent de la perturbation potentielle de l’expérience utilisateur et de l’impact sur la fidélité et le trafic, mais se soucient également du défi que représentent l’implémentation technique et la gestion de ces logins, ainsi que des conséquences potentielles sur leurs capacités de monétisation. Toutefois, l’implémentation des IDs Uniques ne sera vraisemblablement pas la seule solution pour la majorité des éditeurs interrogés, en France comme dans le reste du monde.
Parmi les solutions envisagées par les éditeurs, la donnée propriétaire (1st-party data) et le contextuel apparaissent comme les deux solutions privilégiées pour la majorité des répondants. Suivent ensuite l’ID universel puis Google Privacy Sandbox.
Les éditeurs interrogés soulignent, par ailleurs, être à la recherche d’accompagnement de la part de leurs partenaires, via de la pédagogie et de la formation mais aussi via de l’accompagnement sur des tests sans cookies. Dans cette optique, Teads a mis en place le «Teads Cookieless Readiness Program». Il s’agit d’un programme d’accompagnement spécifique sur 12 mois, composé de sessions éducatives et de modules «test & learn» exploitant les solutions cookieless de Teads pour leur permettre d’être à la pointe de ces évolutions.
 
Partager