Vous êtes ici

Ajouter à mon espace perso«Devons-nous craindre qu’une prochaine crise réglementaire nous empêche de communiquer» ? Itw de Philippe Boutron

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

2/10/2020

«Devons-nous craindre qu’une prochaine crise réglementaire nous empêche de communiquer» ? Itw de Philippe Boutron

Après la 3ème journée des Rencontres Médias de l’Union des marques qui s’est tenue mardi 29 septembre, Philippe Boutron, Responsable média France Citroën et DS, revient sur la journée où 10 régies ont présenté leur stratégies (voir archive).
 
100%MEDIA : Comment votre (vos) marques se sont adaptées au cœur de la crise pour le volet communication/media ?
 
Philippe Boutron : Comme d’autres, le secteur automobile a été très fortement impacté par la pandémie : fermeture de nos concessions le samedi soir, alors que nous étions en «Weekend Portes Ouvertes», arrêt de toutes nos usines en Europe.
En l’absence de client en concession, nous avons très fortement réduit nos dépenses média, mais nous avons accéléré l’évolution vers la vente en ligne, et renforcé nos actions de trafic vers nos sites numériques.
Avec le déconfinement, des campagnes adaptées «Move in France» invitant les clients à redécouvrir les spécificités de nos beaux territoires. Cette campagne, déclinée dans la plupart des pays européens, a été un vrai succès.
 
100%MEDIA : Quels sont les mots clés que vous avez retenus pour cette deuxième journée des Rencontres Médias ?
 
P.B : Tout d’abord, je tiens à souligner le très haut niveau des présentations dans des conditions inédites ! Les mots les plus développés semblent bien refléter les questionnements actuels : La data, sa pertinence, sa sécurité, son efficience.
La valeur de marque média, les contenus, l’engagement, la proximité, l’accompagnement, l’innovation, la responsabilité...Le résultat et le partage de valeurs. L’efficacité. La performance. Chacun a traité ces sujets avec un maître mot commun : la confiance.
 
100%MEDIA : A votre avis, est-ce qu’il y a un «monde d’après» dans le domaine des relations agences/annonceurs/médias ?
 
P.B : Je ne suis pas très fan de la notion réductrice du «monde d’après». Plus disciple d’une évolution «Darwinienne». À chaque grande crise, les individus, les communautés, les entreprises doivent s’adapter. La relation annonceur/agence/média va se renforcer sur les objectifs communs : ces mots clés évoqués.  Ne devons-nous pas craindre qu’une prochaine crise «réglementaire tous azimuts» nous impacte encore plus, et nous empêche simplement de communiquer ? Cela doit encore plus renforcer le partenariat de la profession, pour soutenir toute l’économie nationale dans la relance post crise.
 
100%MEDIA : Dans quel(s) domaines voudriez-vous voir les régies accélérer ?
 
P.B : En ce qui donne confiance et apporte la preuve de l’efficacité.
 
100%MEDIA : Etes-vous satisfait dans l’ensemble des Rencontres Medias de l’Union des marques ?
 
P.B : Oui, un grand oui ! D’abord le challenge de les avoir maintenues alors que tant d'événements ont été annulés.
Le format est contraignant mais très dynamique. Le public à distance interagit bien plus qu’en séance en salle.
Et en synthèse, nous obtenons une riche projection stratégique des partenaires médias.
 
 
Partager