Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoDécouvrez le cas de la «Consultation citoyenne sur l’avenir de la radio et de la télévision publiques» par Ipsos, France Télévisions et Radio France, Prix Spécial du jury aux Trophées Etudes & Innovations

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

5/12/2019

Découvrez le cas de la «Consultation citoyenne sur l’avenir de la radio et de la télévision publiques» par Ipsos, France Télévisions et Radio France, Prix Spécial du jury aux Trophées Etudes & Innovations

France Télévisions et Radio France ont confié à Ipsos la réalisation d’une grande consultation nationale sur l’avenir de l’audiovisuel public.

Le cas décrit par Ipsos :
 
Grâce à une plateforme ouverte, conviviale et modulaire, et à l’efficacité des nombreux appels à l’antenne (France 2, France Inter…), près de 130 000 personnes ont exprimé leurs souhaits et leurs attentes, y consacrant 22 minutes en moyenne. 400 000 verbatims, 18 000 photos, le matériau collecté est d’une richesse exceptionnelle. Il a fait l’objet de traitements sophistiqués par l’équipe Ipsos SIA (Social Intelligence & Analytics), combinant intelligence artificielle et humaine (topic modeling).
 
 
Quelles sont donc les attentes prioritaires des Français ? Les thématiques qui ont suscité le plus d’intérêt sont l’information et la culture. Dans un monde toujours plus complexe et difficile à décrypter, où les rumeurs et les fausses nouvelles se propagent à la vitesse éclair sur les réseaux sociaux, les Français ont besoin d’une information claire, fiable, vérifiée («fact checking»), et c’est la fonction première qu’ils assignent à l’audiovisuel public. Recul et mise en perspective, profondeur et investigation, neutralité et impartialité constituent les autres traits majeurs.
La demande de contenus culturels, à même de fournir du sens, du lien et des repères dans une société fragmentée et souvent déboussolée, est la seconde demande prioritaire. A la télévision comme à la radio, les Français veulent une culture audacieuse et ambitieuse, mais aussi vivante, vibrante (du live ! du direct ! des émotions !…), et largement ouverte : beaux-arts, mais aussi histoire, sciences, écologie…
Au-delà de ces deux thématiques dominantes, cinq attentes génériques, transversales, se dégagent de cette grande consultation nationale. Le besoin de Proximité («être proche de moi», «proche du réel», parler des «vrais gens», de la «vraie vie», du «local»…) et de Diversité (rendre compte de la complexité de la société, de la diversité des personnes, de leurs origines sociales et culturelles, de leurs opinions… ;  diversifier également les contenus, dans les séries, le sport, la musique…) dessinent l’aspiration à un média intime, un média-miroir «qui me connait et me comprend».
L’Énergie est une autre attente forte. Les contenus diffusés par les chaînes de l’audiovisuel public ne doivent pas être distants, tristes ou austères, mais fournir des émotions, des sensations, du plaisir ; réserver des surprises ; stimuler, faire vibrer et faire rire. Faire comprendre mais aussi faire ressentir. Ce besoin s’exprime aussi bien dans les séries et le divertissement que, bien sûr, dans la musique ou le sport.
L’échange. Les Français souhaitent accéder plus facilement aux contenus. Qu’ils soient disponibles sur tous les canaux, y compris sur des plateformes dédiées. Ils attendent plus de programmes personnalisés, de notifications, de recommandations. Côté radio, ils rêvent d’une «grande bibliothèque de podcasts». Ils veulent également intervenir en amont, s’exprimer en direct lors des émissions, participer à la création des contenus. Certains ont ainsi partagé leur playlist pour indiquer leurs préférences musicales et entamer cette co-création. 
Enfin, l’Engagement. Pour les Français, l’audiovisuel public n’est pas seulement un producteur et diffuseur de contenus ; c’est un acteur citoyen, responsable, qui doit intervenir dans les débats de société, éveiller les consciences et réveiller l’esprit critique ; qui doit porter et valoriser les initiatives positives - par exemple dans le domaine de la transition écologique - , et s’engager ainsi résolument dans la vie publique, sociale et culturelle.
 
 
 
 
 
Partager