Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoDans un univers plus fragmenté, les nouveaux programmes mettent plus de temps à s'installer qu'auparavant

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

20/09/2010

Dans un univers plus fragmenté, les nouveaux programmes mettent plus de temps à s'installer qu'auparavant

100%média : Quel est la ligne éditoriale de TF1 en 2010/2011 ?

Laurent Storch : Rassembler et émouvoir le plus grand nombre avec des programmes et des événements exclusifs. Nos valeurs sont la proximité et l’authenticité. Nous voulons raconter aux Français des histoires de héros qui leur ressemblent. C’est le cas de nos fictions françaises, ou encore des magazines de société que nous voulons positifs, valorisant les « héros du quotidien ». La solidarité sera ainsi présente dans ces nouvelles émissions, qu’il s’agisse de celle présentée par Henri Leconte « Voisins, vont-ils se mettre d’accord », ou encore « Le restaurant de la nouvelle chance ».
Nous racontons aussi des aventures humaines exceptionnelles et hors normes, à l’image de « Koh Lanta Vietnam », « Masterchef » et prochainement un nouveau grand jeu d’aventure « Famille d’explorateurs ».
Par ailleurs, nous avons pour ambition que TF1 soit la plus grande salle de spectacle de France le samedi soir, en retransmettant, en direct, les dernières représentations des humoristes les plus appréciés du moment. Nous proposerons également des soirées « cartes blanches » aux artistes, comme le 2 octobre avec Laurent Gerra « Totalement InGerrable ».

Dans un an, la TNT avoisinera 100% de couverture, quelles sont les forces et faiblesses de TF1 dans cette univers de concurrence en maturité ?

LS : La force de TF1 est sa capacité à proposer des événements exclusifs dont on parle le lendemain, de générer des émotions télé uniques qui créent du lien social : événements sportifs, fictions françaises (comme Clem), séries américaines ( comme Mentalist).
Au 1er semestre, TF1 a été la seule grande chaîne à gagner de nouveaux téléspectateurs en prime time !
Nous devons maintenir cette avance en soirée et continuer à nous renforcer en access, qu’il s’agisse de la mi-journée et du 18-20h. Une autre priorité est la 2ème partie de soirée, une tranche horaire sur laquelle nous travaillons également beaucoup.
Toutefois, avec un choix de chaînes plus large, le public est de plus en plus aiguisé et son appétit pour la nouveauté plus élevé. Mais le paradoxe fait que dans un univers plus fragmenté, les nouveaux programmes mettent plus de temps à s'installer qu'auparavant. Charge à nous, de poursuivre ce travail de renouveau, qui est nécessaire pour anticiper les évolutions des goûts et des attentes des téléspectateurs. C'est pour cela que nous continuons à proposer de nouveaux programmes au public, au rythme de 2 à 3 par mois et pas uniquement en prime time. Comme dans tout exercice créatif, certaines émissions trouvent leur place dans notre grille, d'autre pas. Par exemple, nous avons eu de beaux succès comme « Premier amour » qui connaîtra une 2ème saison.

Qu'attendez-vous du prochain MIPCOM ?

LS : Le MIPCOM nous permet de rencontrer nos interlocuteurs étrangers, à commencer par les majors US. Les grands producteurs de flux sont également présents. Outre les marchés américains et européens dont nous suivons de très près l'actualité en terme de contenus et de formats, le MIPCOM nous permet de voir ce qui se passe sur d'autres territoires comme l'Amérique du Sud ou l'Asie qui connaissent de très belles dynamiques.

Laurent Storch, Directeur Général adjoint de l'Antenne, Directeur des programmes TF1 (Crédit Photo : Lionel Moreau / TF1)

Propos recueillis par Emmanuel Charonnat
 

Partager