Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoDans son rapport DigiWorld Yearbook, l’IDATE relève le retard de l’Europe sur les marchés numériques par rapport aux Etats-Unis

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

26/04/2011

Dans son rapport DigiWorld Yearbook, l’IDATE relève le retard de l’Europe sur les marchés numériques par rapport aux Etats-Unis

L’institut IDATE a présenté, mardi 26 avril, la 11ème édition de son rapport DigiWorld Yearbook, qui propose un état du monde numérique et du développement des marchés Télécoms, Internet et Médias : chiffres clés, événements de l’année, tendances et innovations à suivre... Dans le monde, ces trois marchés ont représenté un volume de 2754 milliards d’euros en 2010, soit une croissance modérée de 3,3% après une sombre année 2009 (-2,1%).
2010 apparaît d'abord comme une année de rattrapage. Les marchés d'équipements et les services informatiques n'ont d'ailleurs toujours pas, ou tout juste, retrouvé leur niveau de 2008. En fin d’année, les PC portables on été «attaqués» par les netbooks et le sont aujourd'hui par les tablettes. Les ventes d’écrans plats subissent une pression sur les prix. Les services de télécommunications et plus encore les marchés de la télévision (redressement des recettes de la publicité, bonne tenue de la télévision à péage) ont mieux traversé les turbulences conjoncturelles, tout en étant «confrontés à de nombreuses incertitudes sur leur modèle à moyen terme».
Le secteur de l'Internet (connectivité, services logiciels, contenus) pèse aujourd'hui environ 8% du marché des services des TIC en Europe et aux États-Unis. L’IDATE estime qu’avec des progressions très importantes, cette part pourrait atteindre 20% à moyen terme.
Au plan géographique, les marchés émergents tirent la croissance mondiale, mais affichent des situations contrastées : marché de volume en Inde, transformation de  l'effet volume en valeur en Chine... De son côté, l’Amérique du Nord est repartie en avance sur l'Europe, qui est, par exemple, en retard sur le marché de la fibre optique. Autre exemple du décalage européen : 10 points séparent la croissance annuelle des revenus data des opérateurs US et européens (respectivement +20% et +10%) sur les marchés du smartphone et de l'Internet mobile. L’IDATE relève d’ailleurs que les Européens ne sont pas des acteurs très significatifs de la bataille mondiale numérique et projette de lancer, au cours des mois à venir, un «DigiWorld Institute» dont l'ambition sera de devenir le Think Tank de l’économie numérique européenne.
Parmi les autres sujets abordés par l’IDATE, citons : le pari Android de Google en passe de réussir, la dernière carte de Nokia pour revenir sur le marché des smartphones (partenariat avec Microsoft), le succès de l'iPad d’Apple et l’avènement de la TV connectée (offres des constructeurs sud-coréens et japonais, Google TV, Apple TV et des acteurs de l'IPTV).
L’IDATE a également annoncé le programme de son événement annuel, le DigiWorld summit 2011, dont le thème principal sera «Will the Device be King ?». Il se déroulera à Montpellier les 16 et 17 Novembre 2011.

Partager