Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoDans la seconde édition de son étude, Testntrust dénonce la défiance croissante des consommateurs envers les avis de consommateurs publiés sur Internet et initie le projet d’une norme

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

13/09/2011

Dans la seconde édition de son étude, Testntrust dénonce la défiance croissante des consommateurs envers les avis de consommateurs publiés sur Internet et initie le projet d’une norme

Les consommateurs sont plus de 75% à penser qu'un bon nombre d'avis publiés sur Internet sont faux. Cette proportion est en hausse par rapport à l’étude menée en 2010. C'est ce que révèle la deuxième édition du sondage national mené par Testntrust (un comparateur de satisfaction) en collaboration avec Easy Panel.
Réalisée entre le 30 août et le 2 septembre 2011 auprès d’un échantillon de 1047 personnes représentatives de la population internaute française, cette étude analyse pour la deuxième année consécutive la perception des avis de consommateurs sur Internet.
- Si près d’un quart des internautes consultent toujours les avis consommateurs et 63% les lisent «parfois», le total de 86% est en légère baisse par rapport à 2010.
- 90% jugent encore les avis consommateurs «très utiles» ou «utiles», mais leur part est aussi en décroissance. 
L'étude souligne que : «Ce phénomène s’explique par la perception de fiabilité des avis qui décroit elle aussi». 
Les répondants qui les jugent peu ou pas du tout fiables représentent 15% et cette part est en augmentation.
Quand on les interroge sur les auteurs présumés de ces faux avis, les consommateurs soupçonnent d’abord «le professionnel concerné ou ses employés» à 55%, puis les «concurrents de la marque ou du site» à 40%.
Les internautes accusent particulièrement les sites d’avis consommateurs, les sites d’hôtels et de restaurants et les sites de vente en ligne.
«Cette absurde bataille que mènent certains professionnels pour orienter le contenu de leur site est un véritable cancer, une maladie fatale à la confiance des consommateurs et susceptible de peser sur les résultats d’un site e-commerce par exemple. Le client doit pouvoir s’exprimer en toute confiance et sa parole se doit d’être utile aux autres» déclare Thierry Spencer, Vice-Président marketing de Testntrust.
Testntrust a pris l’initiative de solliciter l’AFNOR pour lancer le développement de la première Norme Française des Avis de Consommateurs.
Le processus de normalisation réunira des représentants des autorités, des syndicats de professionnels, des acteurs de l’e-commerce français, etc.
«Nous nous réjouissons des initiatives récentes des pouvoirs publics dans le domaine des avis consommateurs. Ayant développé une solution favorisant la sincérité et la fiabilité des avis consommateurs, Testntrust a souhaité prendre légitimement l’initiative d’une démarche au bénéfice du plus grand nombre. Les travaux dont nous sommes à l’origine avec l’AFNOR sont essentiels et propices à rétablir la confiance des consommateurs» note Frédéric Hougard, Président et fondateur de Testntrust.

Partager