Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoCNews mise en demeure par l’Arcom pour deux émissions

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

23/05/2022

CNews mise en demeure par l’Arcom pour deux émissions

La chaîne CNews a reçu vendredi deux avertissements du régulateur de l'audiovisuel, l'Arcom, dont l'un à cause de propos polémiques tenus par le journaliste Ivan Rioufol au sujet du ghetto juif de Varsovie pendant la Seconde Guerre mondiale.
La seconde de ces «mises en demeure» (procédure qui a valeur d'avertissement avant d'éventuelles sanctions) concerne une autre émission, dont un participant a «nié l'existence» de la cinquième vague de l'épidémie de Covid, selon ces décisions parues vendredi au Journal officiel (JO).
Dans les deux cas, l'Arcom (ex-CSA) a pointé des manquements à «l'obligation d'honnêteté et de rigueur dans la présentation et le traitement de l'information» ainsi qu'un défaut de «maîtrise de l'antenne».
Le 1er février, dans l'émission «L'heure des pros 2», le chroniqueur du  Figaro Ivan Rioufol avait évoqué le ghetto de Varsovie en réagissant à des propos d'un médecin sur les non-vaccinés contre le Covid.
L'autre mise en demeure porte sur l'émission «Les points sur les i» diffusée le 21 novembre dernier et dont M. Rioufol est chroniqueur.
Invité par ce dernier, l'infectiologue contesté Christian Perronne avait notamment déclaré au sujet du Covid: «Il n'y a pas de cinquième vague (...), l'épidémie est quasiment terminée en France». Selon l'Arcom, ces affirmations sont contraires à ce qu'observaient alors les autorités scientifiques, à commencer par l'OMS (Organisation mondiale de la santé).
(avec AFP)
Partager