Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoChez les femmes, la peur de grossir est plus importante que l’entretien de la santé, selon une étude européenne d’aufeminin.com

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

22/03/2011

Chez les femmes, la peur de grossir est plus importante que l’entretien de la santé, selon une étude européenne d’aufeminin.com

41% des femmes ont déjà consulté un nutritionniste ou un diététicien, selon l’étude d’aufeminin.com «Nutrition et santé, quelles sont vos priorités ?». Cette enquête a été réalisée du 14 au 27 février 2011, simultanément en France (5141 répondants), Royaume-Uni (194 rép.), Allemagne (1036 rép.), Italie (2311 rép.), Espagne (1028 rép.). 98% des répondants sont des femmes.
Manger est avant tout «un plaisir», pour plus d’un répondant sur deux, et non pas un besoin, ni une «prise de tête». Cependant, la préoccupation principale au moment de se nourrir est de «ne pas grossir» (pour 32% des participants) devant l’entretien de la santé (26%).
Plus de 80% des répondants déclarent faire attention à la provenance des aliments, et près de 90% à leur composition. Le bio attire 62% des répondants mais 57% estiment que «ce n’est pas parce qu’un produit est bio qu’il est forcément bon».
87% se considèrent «bien informés des règles nutritionnelles» et la source privilégiée d’informations est Internet (avec 75% des voix) devant les médecins ou les diététiciens. 82% des répondants sont favorables à une régulation de la publicité de produits alimentaires destinés aux enfants.
Enfin l’enquête se termine sur un brin de nostalgie : 70% pensent que «l’on s’alimente moins bien aujourd’hui qu’il y a quelques années», un sentiment qui traverse toutes les générations.

Partager