Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoBVA lance son nouveau carnet de tendances 2015-2019 avec Joël de Rosnay

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

7/11/2014

BVA lance son nouveau carnet de tendances 2015-2019 avec Joël de Rosnay

Jeudi 6 novembre, Geneviève Reynaud, Directrice de BVA Qualitative Factory a présenté en avant-première un extrait du nouveau carnet de tendances BVA (sortie officielle décembre 2014).
16 grandes tendances sociétales et 48 tendances opérationnelles se dégagent dans le but d’éclairer les marques sur les comportements de consommation du futur.

NL1033-image-TendancesBVA_Mapping

L’occasion pour Joël de Rosnay, scientifique, écrivain et conseiller de la Présidente d'Universcience d’apporter sa réflexion prospective sur les tendances socio-économiques et culturelles dans l'écosystème numérique.
Selon lui, la croissance sera portée par la génération «Millenium» (les 18-35 ans). Le monde politique actuel et les systèmes hiérarchiques des entreprises classiques étant jugés «hors-jeu», cette nouvelle force vive pratique ce que Joël de Rosnay appelle la «contournation», le «système DCOL» (pour Système D collectif). Ces consommateurs-citoyen sont en train de changer le monde avec des «rapports de flux» plus que des «rapports de force» et recourent à trois formes d’intelligence : l’intelligence connective (partage des informations via les réseaux sociaux), collaborative (crowdsourcing, crowdfunding…) et collective (membres de communautés qui trouvent des réponses ensemble).
Joël de Rosnay a identifié 6 courants à l’œuvre :
1- La tendance «Co-éco».
Internet est derrière nous, «on ne va plus SUR Internet, on est DANS Internet». La génération Millénium vit en réseau dans cet éco-système numérique et connecté qui l’amène à revoir sa relation aux gouvernements, entreprises, famille… Ce sont des individus «augmentés» qui ont la culture de «l’évaluation collective».
2- La vitesse et l’importance du temps réel.
«Cette génération est habituée à cliquer et à avoir un résultat immédiat. Tout semble trop long et trop lent». Ainsi, les structures rigides de type pyramidales (éducations, banques, assurances…) qui font la «désintermédiation» ne seront plus adaptées.
3- Les «cyberindignés».
Groupes de personnes qui prennent de l’ampleur, ils aspirent à une forme de démocratie participative. Ces «cyberindignés» pratiquent la «cybversion» (subversion numérique) et le cyberboycott.
4- Du «selfie» au «healthie» : de la révolution de la communication à la symbiose.
Cette tendance fondamentale va révolutionner les industries pharmaceutiques, agroalimentaires et bien d’autres. Les «MHBG» (mutants bionumériques hybrides geolocalisés) que sont les 18-35 ans vont passer du «portable» au «mettable». On va enduire son corps d’objets connectés pour suivre sa santé». La révolution de la e-santé revient à intégrer toutes les données fournies sur notre organisme aux objets connectés dans un «tableau de bord santé personnalisé». C’est de la «prévention quantifiable».
5- L’art de concevoir des systèmes innovants, des solutions ingénieuses.
On passe de l’innovation linéaire «classique» à des systèmes innovants, des technologies multi-emplois combinées les unes aux autres.
6- De nouveaux monopoles veulent conquérir le monde : «GAFAMA» (Google Apple Facebook Amazon, Alibaba). Véritables «entreprises-états», ils sont de plus en plus présents et importants, ce sont les nouvelles industries du 3ème millénaire.

Partager