Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoBrut lève 75 millions de dollars pour se renforcer à l'international

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

30/06/2021

Brut lève 75 millions de dollars pour se renforcer à l'international

Brut, média d'information 100% vidéo, a annoncé avoir levé 75 millions de dollars (63 millions d'euros) pour se développer à l'international et diversifier ses contenus, selon un communiqué publié hier. Ce troisième tour de table «va permettre à Brut d'accélérer et de développer ses activités sur de nouveaux marchés tels que les États-Unis, l'Inde et l'Afrique, et de diversifier son contenu, focalisé sur «les questions d'impact culturel et social», est-il précisé dans le communiqué.
Le média multilingue, qui cible un public jeune éloigné des médias traditionnels, voit entrer à son capital James Murdoch (Lupa Systems), François-Henri Pinault (Artemis), Orange Ventures et Tikehau Capital.
«L'ensemble des investisseurs historiques de Brut» ont également participé à cette nouvelle levée de fonds, mentionne le média qui avait en octobre 2019 obtenu 40 millions de dollars et 10 millions d'euros en juillet 2018 lors de précédents tours de table.
Brut est né fin 2016 de l'association d'anciens piliers de l'univers Canal+, Renaud Le Van Kim, l'ex-producteur du «Grand Journal», Guillaume Lacroix, fondateur de Studio Bagel, Roger Coste, ancien patron de la régie publicitaire de Canal+, et Laurent Lucas, ancien rédacteur en chef adjoint du «Petit Journal».
Les vidéos courtes diffusées par le média sur les réseaux sociaux «ont généré 20 milliards de vues au cours de la dernière année» et sont visionnées dans plus de 100 pays, est-il précisé.
Depuis le début de l'année, Brut a accéléré sa stratégie de développement dans plusieurs pays et lancé début avril BrutX une offre de streaming «de divertissement engagé» par abonnement. Basée sur sa ligne éditoriale, la plateforme fait la part belle aux enjeux sociétaux internationaux.
«BrutX rencontre un énorme succès et a déjà atteint, le mois de son lancement, un tiers de son objectif annuel de recrutement d'abonnés», ajoute le média.
Ce dernier mentionne également avoir obtenu le label «Bcorp» décerné aux entreprises respectant certaines normes sociales, environnementales et de gouvernance en vue d'avoir un impact bénéfique sur la société.
(Avec AFP)
 
Partager