Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoAvec le développement du digital et de l’audio, L’Express vise 200 000 abonnés numériques

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

13/01/2020

Avec le développement du digital et de l’audio, L’Express vise 200 000 abonnés numériques

«Moins d’images et plus de texte, une pagination réduite du tiers par rapport à la version actuelle, mais 50% de contenu en plus», c’est une des nouveautés de la nouvelle ère de la marque L’Express dont le premier numéro sortira le jeudi 16 janvier ou la veille pour les abonnés numériques (voir archive).
Alain Weill, Président directeur général, Clément Delpirou, Directeur des activités presse d’Altice France et Eric Choll, Directeur de la rédaction ont présenté vendredi dernier la feuille de route pour L’Express.
L’hebdomadaire entend «faire bouger les lignes» en se concentrant sur une qualité de contenus, dans la lignée de titres anglo-saxons comme «The Economist».
Le rubriquage est rationnalisé autour des thématiques actualité, entreprises, techno, sciences, idées et livres. Pour le positionnement, L’Express entend peser dans les débats d'idée avec un ton libéral, proposer de la pédagogie et «refuser les conservatismes, l'émotion ou la nostalgie». Les brèves-confidentiels de début de magazine ne seront disponibles qu’en ligne sur des groupes privés Whatsapp ou Messenger. Le développement numérique est prioritaire dans le modèle économique avec 200 000 abonnés numériques cités en objectifs. Le dernier contrôle ACPM (2018-2019) indique moins de 80 000 ventes numériques par numéro. Pour cela, L’Express mise sur plusieurs enrichissements de contenus au niveau digital comme l’audio avec la mise à disposition de 5h30 d’écoute par semaine constituées par les contenus du magazine. Pour conquérir des abonnés, L’Express va consacrer 10% à 20% de son CA à la publicité consacrée au recrutement en TV, radio ou en ligne. 4M€ (hors échanges avec les médias d’Altice) sont prévus. L'abonnement à L'Express numérique est à 9,90 euros par mois, le papier au même prix, et l’ensemble est vendu 11,90 euros. Le prix du magazine en kiosques reste à 4,90 euros.
La régie publicitaire est assurée par Altice Media Publicité, dirigée par Laurence des Rotours. La régie gère déjà Libération. 17 pages par numéro (sur environ 80 au total dans le magazine) sont consacrées à la publicité. Le magazine affiche complet pour les premiers numéros de la nouvelle génération affirme Alain Weill.
 
Partager