Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoAux USA, les marketeurs restent influencés par leur perception plutôt que par la réalité pour leurs décisions d’investissements publicitaires dans les médias digitaux d’après Nielsen

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

17/01/2020

Aux USA, les marketeurs restent influencés par leur perception plutôt que par la réalité pour leurs décisions d’investissements publicitaires dans les médias digitaux d’après Nielsen

Le dernier rapport de Nielsen «The age of dissonance» qui a interrogé 363 décideurs annonceurs et agences aux USA indique que les médias digitaux sont perçus comme plus efficaces que les médias traditionnels même s’ils n’en apportent pas la preuve.
Les décideurs déclarent ainsi avoir l’intention d’augmenter certains budgets digitaux même si ces derniers n’ont pas montré d’efficacité. Ils se montrent plus exigeants avec les médias traditionnels, plus facilement sanctionnés.
Parmi les autres enseignements de l’étude, la qualité de la data est une priorité pour seulement 28% des interrogés. Le critère passe après le ciblage, la création et la couverture sur cible.
 
 
Partager