Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoAudience Internet avril : la vie quotidienne et la conversation redeviennent prioritaires

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

5/06/2020

Audience Internet avril : la vie quotidienne et la conversation redeviennent prioritaires

En avril 2020, pendant la période de confinement, chaque Français a passé en moyenne 3h par jour à surfer sur internet, quel que soit l’écran, soit une hausse de 46% par rapport à avril 2019 d’après les données d’audience 3 écrans de Médiamétrie. Une hausse particulièrement visible sur le téléphone mobile, le temps de surf quotidien par Français ayant atteint 1h52, soit +47% par rapport à avril 2019.
Selon Médiamétrie, par rapport à avril 2019, les secteurs qui ont le plus progressé sont la santé (+62%), la cuisine (+60%), le service public (+55%), les messageries instantanées (+38%) ou l’actualité (+31%).
Tandis qu’en mars 2020, les marques d’informations avaient bondi dans leurs audiences (voir archive), elles se sont repliées en avril 2020, bien que restant à un niveau supérieur à avril 2019. Par rapport à mars 2020, toutes les marques d’actualité sont en baisse en nombre de visiteurs uniques mensuels. Franceinfo conserve la tête des marques média avec 27,4M de VU par mois. Bien qu’en baisse par rapport à avril en visiteurs mensuels (-2,3M), la marque progresse en nombre de visites quotidiennes (+440 000). Le Figaro (26,7M de VU par mois, - 1,1M) avec +45 000 VU par jour est la seule marque d’actu à être également dans cette configuration. En avril, les internautes ont privilégié la conversation et les aspects pratiques de la vie quotidienne : La Poste (+3,2 M) de VU, Cdiscount (+2,4M), Snapchat (+2,3M), Whatsapp (+2M). Whatsapp et Instagram sont ainsi propulsés dans le top 5 des audiences des marques. Des marques média pratiques profitent également du contexte : Femme Actuelle (+2,7M de VU), Marmiton (+2,6M), Le Journal des Femmes (+1,4M) ou Télé Loisirs (+1,3M). Dans le top 10 groupes, seuls Facebook, TF1 et Webedia progressent.
 
Partager