Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoAdback quantifie les pertes liées aux adblockers par site et par pays

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

14/03/2017

Adback quantifie les pertes liées aux adblockers par site et par pays

En utilisant une formule qui comptabilise le nombre d’éléments publicitaires bloqués par page multipliés par un CPM de $0.42 appliqués au taux d’adblockers et au nombre de pages vues, AdBack estime les pertes annuelles en revenus publicitaires pour les sites en France et dans le monde. La start-up française qui analyse les tendances des utilisateurs d’adblockers estime par exemple à 5,235M la perte de revenus liée aux adblockers pour amazon.fr.
Dans le top 100 mondial, YouTube et Yahoo, respectivement en 6ème et 7ème position, perdent plus de 200 millions d’euros par an, et plus de 440 millions d’euros pour le premier site de la liste.
Pour Antoine Ferrier-Battner, fondateur et président d’AdBack : «On identifie une perte de revenus publicitaires due aux adblockers située entre 15 et 20% pour les éditeurs de contenus. Pour les éditeurs qui sont contraints à la gratuité d’accès par leur taille ou le business modèle de leur industrie, c’est en somme une amputation de 15% à 20% de leur chiffre d’affaires global».

Partager