Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoAccélération des synergies et projet de «Salto de la radio» pour les activités audio du groupe M6

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

12/09/2019

Accélération des synergies et projet de «Salto de la radio» pour les activités audio du groupe M6

«La radio va servir, sur certains points, de modèle à la télévision» a affirmé Nicolas de Tavernost, Président du directoire du groupe M6 lors de la conférence de rentrée du pôle audio du groupe M6 hier. «Avec l’accélération du direct et des réseaux, la télévision va devoir s’adapter aux mécaniques de la radio» a-t-il précisé.
Pour RTL, Fun Radio et RTL 2, l’objectif sera d’augmenter les synergies entre les canaux TV, radio et digitaux : émissions radios en TV, podcasts issus de chaînes TV, etc…
L’autre conviction de Nicolas de Tavernost est qu’il n’y aura plus, à terme, d’acteur indépendant de taille réduite en France dans l’audiovisuel, ouvrant la voie à des concentrations ou acquisitions.
Régis Ravanas, Directeur général des activités audio du Groupe M6, a évoqué un projet de plateforme d’écoute commune des radios françaises, un «salto» de la radio. Une plateforme commune «Direct Radio» avait été lancée en 2014 (voir archive) mais n’avait pas été entretenue par les éditeurs.
Il n’exclut pas, par ailleurs, de faire payer les diffuseurs (type TuneIn) qui reprennent le flux gratuitement. Un premier accord de diffusion payant a déjà été conclu avec Deezer.
Sur le volet publicitaire et la digitalisation de l’offre, Guillaume Astruc, Directeur général adjoint de M6 Publicité, estime que «le podcast est à la radio ce que le programme court est à la TV». Un modèle de commercialisation des podcasts est en cours de conception : commercialiser la promotion sur la radio linéaire de podcasts de marque produits par M6 Publicité.
Les grilles de RTL évoluent dans la continuité (voir archive). Fun Radio remet à l’antenne une émission «after school» pour la première fois depuis 20 ans avec le «Vacher Time» produit par Bruno Guillon (voir archive).
Partager