Vous êtes ici

Ajouter à mon espace perso73% des experts média opposés à la publication de publicités près de fake news, selon IAS

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

15/06/2022

73% des experts média opposés à la publication de publicités près de fake news, selon IAS

Dans le digital, 73% des experts média affirment qu’il faut éviter de publier du contenu publicitaire près de fake news, d’après le rapport «Désinformation & Qualité» d’Integral Ad Science (IAS) et YouGov, qui veut montrer que les fake news ont un impact sur le secteur de la publicité digitale.
Cependant, seuls 47% de ces experts déclarent que leur organisation a des directives claires quant à l’affichage de publicités aux côtés de fake news.
Pour éviter l’affichage de publicités à côté de fake news, le filtrage étendu est le plus souvent utilisé : 45% prévoient de filtrer des typologies entières de contenus, 43% des sujets spécifiques et 37% des emplacements géographiques.
Les stratégies basées sur le contexte, qui permettent d'éviter la désinformation avec un impact minimal sur le reach, sont sous-utilisées : 32% utilisent des méthodes de ciblage et de filtrage basées sur le contexte, tandis que 18% utilisent des segments de filtrage pré-bid ou post-bid qui évitent les placements indésirables dans le flux d'enchères.
En publiant des publicités près de fake news, 42% des sondés s'inquiètent de l'impact sur la réputation de l’entreprise, 29% de la réduction de l'audience et 22% de la perte de revenu.
Enfin, l’étude souligne que pour 76% des experts média, la désinformation sur le digital a augmenté en raison de la polarisation politique actuelle, 68% à cause des récentes évolutions géopolitiques et 62% à cause de la pandémie.
 
Méthodologie : enquête réalisée auprès de plus de 500 experts des médias numériques, annonceurs, agences, éditeurs et adtech.
Partager