Vous êtes ici

Ajouter à mon espace perso59% des Français vont privilégier les commerces de proximité pour Noël selon une étude Rosapark et Opinionway

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

9/12/2020

59% des Français vont privilégier les commerces de proximité pour Noël selon une étude Rosapark et Opinionway

À la suite de ce deuxième confinement, 59% des Français pensent privilégier les commerces de proximité plutôt que la grande distribution pour faire leurs cadeaux de Noël, et ce même si les prix seront plus chers, selon une étude de Rosapark (groupe Havas) avec OpinionWay. Ce sont les femmes (à 63%) et les plus de 65 ans (à 62%) qui ont les comportements les plus marqués.
Pour 62% des Français, privilégier les commerces de proximité face à la grande distribution permet de soutenir l’économie locale. Pour 47%, ce choix revient à bénéficier d’un contact direct et humain avec le commerçant. Cette dimension humaine est également citée à travers la convivialité permise avec les autres consommateurs, pour 26% des interrogés. Pour 36% d’entre eux, les petits commerces permettent d’accéder à des produits de qualité et plus variés que ceux de la grande distribution. Par ailleurs, 39% des Français accordent une confiance plus importante aux petits commerçants pour proposer des prix qui permettent une juste rémunération des producteurs. 35% accordent une confiance plus importante aux petits commerçants pour proposer des produits qui ont été fabriqués ou cultivés dans des conditions de travail décentes pour les salariés. Et une partie des Français accordent une confiance plus importante aux petits commerçants pour proposer des produits qui sont à la fois plus sains pour l’environnement et plus sains pour la santé (sans additifs, etc.). 34% des Français soulignent la dimension environnementale et 27% la dimension santé. Toutefois, selon les Français, la solidarité envers les petits commerçants ne doit pas s’arrêter à leur propre soutien. En effet, pour 65% des Français, les géants de la grande distribution et du e-commerce n’en ont pas suffisamment fait pendant la période pour aider les petits commerçants.

Partager