Vous êtes ici

Ajouter à mon espace perso366 dresse le profil des «Consentless» qui refusent les cookies

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

29/07/2021

366 dresse le profil des «Consentless» qui refusent les cookies

Les «Consentless» qui déclarent «tout refuser» en matière de cookies représentent 20% des internautes interrogés. C’est 3 fois moins que les internautes qui déclarent «tout accepter». 5% seulement des internautes prennent le temps de «paramétrer leurs cookies».
Pour la majorité des «Consentless», la publicité n’est pas dérangeante et seuls 17% choisiraient de payer pour éviter les publicités, en revanche, le traçage publicitaire apparaît comme la principale gêne anticipée. Ces internautes motivent leur refus par le souhait de ne plus recevoir d’emails non désirés et d’être exposés au retargeting.
Le profil des «Consentless» est un peu plus âgé que la moyenne de la population internaute et moins urbain. En matière de consommation, les «Consentlesss» se différencient de la moyenne des internautes sur trois postes de dépenses-clés, sur lesquels ils investissent davantage : l’alimentation / le jardinage / la musique et les livres. L’étude révèle également que cette population a un usage utilitariste de l’internet, en utilisant plus souvent la fonctionnalité du mail (indice 106) et les sites ou applications pratiques (banque, assurance, services publics… indice 102).
A partir des résultats de cette étude, 366 a conçu l’offre publicitaire «privacy first» s’adressant spécifiquement à cette population. Cette offre, composée de formats latéraux 300X250 et 300X600, est réservée aux annonceurs proposant une offre, un produit, un service ou un engagement sur des valeurs RSE et/ou à impact positif. Elle est budgétée à 30k€ pour 2 semaines et 7,5M d’impressions. Une étude ad hoc sur la perception des valeurs RSE de la marque est proposée pour 5k€.
Méthodologie : étude Kantar menée auprès de 2 005 individus interrogés à partir du panel propriétaire de 366 en juin 2021.
 
Partager